24 Novembre 2017

Ile Maurice: Air Mauritius - le pilote Ulyate présente des «excuses sans réserve» à la direction

Turbulences à Air Mauritius: les pilotes et la direction cherchent un terrain d'entente

Bain Ulyate avait été licencié de même que deux autres pilotes, de la compagnie nationale d'aviation, le 6 octobre. Et tout comme le commandant Frédéric Gébert, le 14 novembre, il a, à son tour, présenté des «excuses sans réserve» à la direction d'Air Mauritius.

«It appears to me that what is ultimately missing is my unreserved apologies for what could have been perceived as a concerted action which, as far as I am concerned, it was not», écrit-il.

Dans sa lettre envoyée au directeur général Somas Appavou, au président Arjoon Suddhoo, ainsi qu'aux membres du conseil d'administration de MK, le commandant Bain Ulyate dit espérer que ses excuses, ainsi que le fait qu'il soit un employé de carrière à Air Mauritius, feront pencher la balance en sa faveur. Et que le conseil d'administration reconsidérera sa décision pour qu'il soit réintégré à son précédent poste, sans préjudice aucun, sous les mêmes conditions.

Sollicité hier, jeudi 23 novembre, le commandant Ulyate nous a priés de contacter son homme de loi, Me Gavin Glover. Le Senior Counsel, au téléphone, a tenu à «clairement faire savoir que suivant un accord de principe, tout ce qui se passe entre Air Mauritius et nous est strictement confidentiel». Ce qui lui fait dire qu'il ne peut ni affirmer ni infirmer l'information selon laquelle Bain Ulyate a présenté ses excuses. «Des petits malins essayent de faire croire que nous divulguons des infos à la presse.»

Sans emploi depuis un mois

Cela fait plus d'un mois que les commandants Patrick Hofman et Bain Ulyate sont sans emploi. Leur contrat ainsi que celui du commandant Frédéric Gébert avaient été résiliés par leur employeur, le 6 octobre, suivant l'annulation de huit vols (comptant l'aller et le retour) la veille.

Cela avait provoqué un chaos à l'aéroport de Plaisance. Alors qu'une douzaine de pilotes avaient signalé qu'ils étaient souffrants, MK, ainsi que les autorités, avaient parlé, elles, d'«action concertée».

Frédéric Gébert a été réintégré sous les mêmes conditions qu'il jouissait sous son ancien contrat, trois jours plus tard. Quant aux deux autres commandants, Air Mauritius a annoncé, le 23 octobre, avoir institué un comité ad hoc pour étudier leur réintégration. Soit après la réception de leurs lettres d'appel, le 17 octobre, pour contester leur licenciement.

Air Mauritius avait également indiqué qu'une «décision finale quant à la réintégration des pilotes devrait être prise au plus vite». À hier, soit exactement un mois plus tard, rien. Air Mauritius, à qui l'on a demandé, hier toujours, où en est-on avec la réintégration des pilotes, a répondu que : «Le comité ad hoc poursuit ses travaux.»

Ile Maurice

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.