24 Novembre 2017

Sénégal: Pétrole, sécurité, terrorisme... au centre de l'entretien entre Niasse et Mvouba

Dakar — Le président de l'Assemblée nationale sénégalaise, Moustapha Niasse, s'est entretenu, vendredi à Dakar, avec son homologue du Congo, Isidore Mvouba, en visite au Sénégal de questions relatives au pétrole, à la sécurité en Afrique, à la formation et l'emploi des jeunes, et au terrorisme.

"Nous avons beaucoup profité de l'entretien pour évoquer la question des bienfaits du pétrole et de sa malédiction pour certains pays. Ce mal est en profondeur dans la gestion de tout le processus qui part depuis l'exploration de la recherche jusqu'à l'extraction du pétrole", a dit Moustapha Niasse.

S'exprimant au sortir d'un entretien avec son homologue du Congo, le député sénégalais a soutenu que la question de la sécurité en Afrique ainsi que celle de l'emploi des jeunes ont été abordées au cours de l'entrevue.

"La jeunesse, c'est l'avenir et c'est aussi le présent. Et il faut considérer qu'elle est une priorité dans les politiques de développement", a expliqué M. Niasse qui a évoqué 20 ans de collaboration avec l'homme politique congolais.

"Ces échanges n'ont pas commencé aujourd'hui. Lorsqu'il était le ministre des Transports aériens et ministre de l'Industrie, il y a plusieurs années, nous avons toujours échangé sur les dossiers africains, sur son présent et son avenir", a-t-il rappelé, promettant de faire une synthèse de la rencontre aux chefs d'Etat des deux pays.

De son côté, M. Mvouba a soutenu que sa rencontre avec son homologue sénégalais leur a permis" d'échanger sur la coopération entre les deux institutions, en vue d'un échange d'expérience et de formation des différents députés". Interpellé sur la question du pétrole au Sénégal, il a assuré que le pays "va tirer grand profit de l'expérience des territoires producteurs de pétrole comme" le Congo.

"Le terrorisme est aujourd'hui un grand péril sur lequel nous avons échangé et encourager les pays africains à mutualiser leurs forces et moyens pour faire barrage à ce phénomène qui est dangereux pour l'humanité", a-t-il souligné.

Il a ajouté que la date du "24 novembre restera dans" son "cœur comme une date de référence", parce qu'il a "pu profiter de la riche expérience du président Niasse".

"C'est une personne ressource qui a une grande expérience, une bibliothèque vivante et j'ai eu le plaisir de le constater et d'en bénéficier ce jour", s'est réjoui l'ancien ministre d'Etat, ministre du Développement industriel et de la Promotion du secteur privé du Congo.

Isidore Mvouba est un homme politique congolais né a Kindamba, en 1949.Il est membre dirigeant du Parti congolais du travail depuis les années 1980.

Fidèle de l'actuel Président Denis Sassou-Nguesso, il a été ministre des Transports de 1999 à 2002 puis ministre d'Etat, ministre des Transports et des Privatisations, chargé de la coordination de l'action gouvernementale de 2002 à 2005.

M. Mvouba a été nommé Premier ministre en janvier 2005 et ministre d'Etat, ministre du Développement industriel et de la promotion du secteur privé de 2012 à mai 2016.

Le 19 août dernier, il a été élu président de 14ème législature de l'Assemblée nationale du Congo.

Sénégal

Le Conseil de Paris apporte son soutien au maire de Dakar Khalifa Sall

Le Conseil de Paris a adopté un « vœu » mardi 12 décembre, visant à créer… Plus »

Copyright © 2017 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.