25 Novembre 2017

Soudan - Omar el-Béchir appelle Vladimir Poutine à la rescousse

En visite d'Etat en Russie, le président soudanais a appelé son homologue russe à l'aider face aux Etats-Unis. Leurs échanges ont également porté sur les relations bilatérales entre les deux pays et les questions internationales.

La visite en Russie d'Omar el-Béchir intervient après la levée de l'embargo américain contre le Soudan. Mais il sollicite la protection de Vladimir Poutine face aux "actes agressifs" des Etats-Unis, contraires à cette levée d'embargo imposé pendant vingt ans. "Nous avons besoin d'être protégés contre les actes agressifs des Etats-Unis", a-t-il déclaré.

Khartoum veut aussi renforcer sa coopération militaire avec Moscou et se fournir en armes. En retour, le président soudanais veut être un relais pour la Russie en Afrique. En effet, Washington accuse Khartoum de soutenir "le terrorisme". Omar el-Béchir a remercié Poutine pour sa position dans "les affaires internationales et sa position en faveur du Soudan".

Il dénonce, par ailleurs, la politique des Etats-Unis en Syrie, en Iran et en Irak, convaincu que "si la Russie n'était pas intervenue dans la situation en Syrie, ce pays aurait été perdu". Omar el-Béchir est toujours visé par deux mandats d'arrêt de la Cour pénale internationale (CPI), pour génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre commis au Darfour. La Russie n'a pas signé le statut de Rome qui institue la CPI. Omar el-Béchir peut donc y séjourner sans être inquiété.

Soudan

Maroc-Soudan - la 1ère place pour enjeu

Dans ce genre de compétition, il est très important de gérer tous les aspects, notamment la… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.