30 Novembre 2017

Congo-Brazzaville: L'Association initiative d'aide au développement face aux défis de l'emploi juvénile

L'organisation que préside Guylaine Rachelle Mbany Ondzé a tenu, le 30 novembre à Brazzaville, la 10e édition du salon entreprise emploi du Congo qui mise sur les technologies de la communication, la formation professionnelle et l'emploi juvénile.

L'activité s'est tenue dans une conjoncture financière difficile avec pour objectif d'adapter les jeunes congolais et les chercheurs d'emploi aux réalités actuelles dont les technologies de l'information et de la communication.

Au cours de ce salon, des rencontres ont eu lieu avec des chefs d'entreprise, des partenaires du financement de la création, du développement et de la transmission d'entreprise qui constitueront de véritables opportunités offertes aux jeunes. Les particuliers ne seront pas en reste, puisqu'ils pourront atteindre les partenaires au financement ou les porteurs de projets en création d'entreprise.

« Nous sommes aujourd'hui devant vous pour trouver des solutions face à la précarité et l'emploi. Les animateurs des pôles vous présenteront ce que les entreprises recherchent. Par contre, les jeunes créateurs vous feront part de leurs expériences. Aujourd'hui on ne peut pas prétendre chercher l'emploi tout en négligeant les nouvelles technologies de l'information et de la communication. En bref, il faut beaucoup communiquer et maîtriser aussi les langues étrangères », a indiqué Guylaine Rachelle Mbany Ondzé.

Le pôle orientation, formation et création a organisé plusieurs conférences portant sur les possibilités d'utiliser les réseaux sociaux dans la recherche d'emploi et les potentialités de connaître les aides à l'embauche.

Les différents orateurs à ce salon ont mis en valeur les compétences et le savoir-faire des entreprises du territoire et favoriseront l'achat de proximité en développant leur réseau. Ces compétences étant trop souvent méconnues, ce salon a été l'occasion pour les visiteurs de découvrir l'ensemble des ressources disponibles à leurs portes.

« La jeunesse représente 60% de la population africaine. Nous sommes tous interpellés pour assurer le dynamisme de cette couche de la population. (... ) Personne n'accepte de mourir de pauvreté, il faut se battre et étudier les initiatives à capter pour les mettre en œuvre », a déclaré Jean François Apoko, représentant du maire de Brazzaville.

Il a également insisté sur la transmission des savoirs ainsi que des manières d'être qui, selon lui, sont « des facteurs de management efficace en ce qui concerne la problématique de l'emploi ». Le représentant du maire de Brazzaville a souhaité que les jeunes s'organisent en startup pour proposer des initiatives aidant à recouvrir les recettes municipales dans les villes du Congo.

« Au regard de la crise actuelle, les villes congolaises ont besoin de compter sur leurs propres efforts d'amélioration des capacités financières et cela passera par l'adoption des méthodes modernes ainsi que numériques », a-t-il conclu.

Rappelons que le salon entreprise emploi du Congo est une initiative qui date de 2008. Il est mis en place par l'Association initiative d'aide au développement.

Congo-Brazzaville

Pour son avocat, Paulin Makaya doit être libéré

Il a purgé sa peine mais il n'est toujours pas libéré. Au Congo-Brazzaville, Paulin Makaya est… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.