1 Décembre 2017

Bénin: Limogeages dans la police après des détournements de fonds

Au Bénin, vingt-huit chefs d'unités de la police et de la gendarmerie ont été limogés pour détournement de fonds de la sécurité et pour faux et usage de faux. C'est une mission de contrôle menée en octobre dernier dans une cinquantaine d'unités qui a révélé les anomalies et les malversations.

L'affaire qui emporte vingt-huit fonctionnaires de la police et de la gendarmerie béninoise concerne des fonds destinés à la sécurité. Ils n'ont pas toujours été bien gérés.

Première anomalie, certains chefs d'unité déposaient une partie de l'argent sur leurs comptes personnels. Le contrôle relève encore que des factures fictives ont été produites. Enfin, il note également des défauts de pièces pour l'approvisionnement en carburant.

La mission évalue à 60 millions de francs CFA (plus de 91 000 euros) les fonds « dilapidés » et impute la faute aux chefs d'unités. Des commissaires de police de grandes villes comme Porto Novo, Cotonou, Ouidah sont éclaboussés.

Tous sont limogés, écopent de 60 jours d'arrêt de rigueur et doivent rembourser l'argent détourné. Chacun doit également passer devant un conseil de discipline.

Depuis l'arrivée du président Patrice Talon, c'est tolérance zéro pour les hommes en uniformes, et pas uniquement pour fait de corruption. Des têtes sont tombées après des braquages de voyageurs sur les routes béninoises. Selon les informations de RFI, le contrôle se poursuit dans d'autres unités.

Bénin

Le FMI invite à définir les priorités de dépenses publiques béninoises

Le 1er décembre dernier, le Conseil d'administration du Fonds monétaire international (Fmi) a conclu les… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.