1 Décembre 2017

Madagascar: Mafilo 2017 - Présence des opérateurs en gemmologie

La région Atsimo-Andrefana tient enfin son rendez-vous économique annuel par le biais de la première édition de la foire Mafilo. Les gemmologues ne voulaient pas être en reste.

Une belle réussite grâce au travail conjugué de la région et de la Chambre de commerce et d'industrie qui ont organisé, pour une première attendue depuis longtemps une foire économique régionale dénommée Mafilo qui s'est déroulée àToliara, du 17 au 19 novembre.

Cent vingt stands ont été installés pour recevoir quatre vingt opérateurs, des banques, des artisans, de nombreuses directions régionales (agriculture, pêche, culture, enseignement technique... ), et certains bailleurs essentiels pour le développement de la région et de la ville (PIC et GIZ). Une première aussi avec quelques industries minières comme Toliara Sands pour les grandes mines, qui a remporté le prix du meilleur stand et meilleur exposant.

La présence de gemmologistes installés dans le district d'Ihorombe a été aussi remarquée, avec comme chef de file la société Colorline, établie à Ilakaka depuis près de deux décennies et reconnue pour son rôle de promoteur de la pierre malgache.

Projets culturels

Elle prévoit également des visites de son atelier de taille et de bijouterie. Son stand, illustré par de nombreux clichés sur le monde de la pierre, a vu la création de son association, le Comité de coordination du Capricorne dont l'objectif est la réalisation de projets à vocation culturelle et sociale, tels que la création d'une école aux méthodes d'enseignement innovantes de type Montessori ou la conception d'événements à vocation culturelle. Des photos d'inclusions en grand format mises en valeur par des cadres Zafimaniry ont détaillé les spécificités gemmologiques de la Grande ile, la valeur d'une pierre gemme étant déterminée par son origine géographique. La vocation civique de Colorline est celle d'un entrepreneuriat concerné par les nécessités de son environnement direct.

Selon son gérant, Guillaume Soubira , la société a pour objectif d'ouvrir les portes d'un métier trop longtemps réputé hermétique afin de faire comprendre que cette activité peut être porteuse de développement dans les zones enclavées. En effet, 80% des « pierres de couleur » (grenat, béryl, saphir, spinelle, tourmaline... , excepté le diamant) dans le monde sont issues des activités artisanales, c'est-à-dire du travail manuel des populations locales. Guillaume Soubira émet une suggestion : « Éviter une industrialisation trop grande dans le secteur des gemmes pour, au contraire, renforcer ces dynamiques locales est une clef pour le mieux-être de ces travailleurs locaux. C'est une des réalités qui contrecarrent nombre de clichés trop souvent véhiculés. »

Madagascar

Parlement malgache - S'imprégner de la démocrate allemande

Tirer quelques exemples du Parlement allemand et les appliquer à Madagascar. En général, c'est… Plus »

Copyright © 2017 L'Express de Madagascar. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.