1 Décembre 2017

Afrique: Climat - Barack Obama défend l'Accord de Paris

L'ex-président américain, l'un des artisans du texte, a dénoncé le 1er décembre, la « pause du leadership » des Etats-Unis dans la lutte contre le réchauffement climatique. Il faisait allusion à la décision prise par son successeur, Donald Trump, de se retirer de l'accord.

« C'est un accord qui, bien que nous ayons une petite pause dans le leadership américain, donne à nos enfants une chance de se défendre face aux bouleversements de la planète », a déclaré Barack Obama, lors d'une conférence à New Delhi, organisée par le quotidien Hindustan Times.

Même si depuis son départ du pouvoir, en janvier dernier, il s'exprime peu sur le président républicain qui s'est attelé à démanteler les mesures prises au cours de ses deux mandats, Barack Obama est monté au créneau, cette fois, pour défendre l'accord de Paris.

Le prix Nobel de la paix 2009 ne veut nullement que le gouvernement américain s'y retire puisque ce document est le premier pacte engageant tous les pays à limiter le réchauffement climatique.

« La bonne nouvelle, c'est qu'aux États-Unis, vous avez des États, des entreprises et des universités et des villes qui continuent à œuvrer pour que l'Amérique respecte les engagements que nous avons contractés », a ajouté l'ancien locataire de la Maison-Blanche.

Barack Obama figure parmi les chefs d'Etat qui avaient largement porté l'accord de Paris, que les États-Unis ont ratifié deux mois seulement avant l'élection de Donald Trump.

En juin dernier, ce milliardaire qui, pourtant dans le passé qualifiait le réchauffement climatique de « canular », avait annoncé le retrait des États-Unis de l'accord. Malgré cela, ce désengagement ne pourra être effectif avant novembre 2020.

Cette décision de l'actuel patron de la Maison-Blanche est vivement contestée tant à l'étranger qu'au sein même de son pays, où des métropoles et des États ont annoncé qu'ils continueraient à prendre des mesures pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

Adopté par la communauté internationale en décembre 2015, l'accord de Paris vise à contenir le réchauffement planétaire sous 2°C par rapport à la période préindustrielle.

Afrique

Jérusalem - Le Hezbollah appelle à la mobilisation contre la décision de Trump

La contestation contre la décision du président américain Donald Trump de reconnaître… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.