2 Décembre 2017

Zimbabwe: L'opposition déçue par la composition du gouvernement

Au Zimbabwe, Emmerson Mnanagagwa a dévoilé la composition de son gouvernement. Pas de révolution en vue, le nouveau président a surtout tenu à remercier ceux qui ont œuvré à son ascension, anciens militaires et vétérans de la guerre d'indépendance. En revanche, l'opposition reste à la porte.

Les attentes étaient élevées, et beaucoup font part de leur déception après l'annonce du nouveau gouvernement zimbabwéen.

La Zanu-PF est toujours aux commandes et l'opposition n'a pas eu voix au chapitre, alors que certains pariaient sur un gouvernement d'union nationale pour conduire le pays aux élections.

Au contraire, Emmerson Mnangagwa a surtout tenu à récompenser ses alliés militaires, en nommant deux hauts gradés aux Affaires étrangères et à l'Agriculture.

Quant au général Chiwenga, à la tête de l'opération militaire qui a conduit à la chute de Robert Mugabe, il est pressenti pour occuper le poste de vice-président, encore en suspens.

Le principal changement, c'est la disparition du ministère de l'Indigénisation de Robert Mugabe, chargé de faire appliquer la loi qui oblige les entreprises étrangères à céder la majorité de leurs capitaux à des investisseurs nationaux.

La composition de ce nouveau gouvernement reste très controversée et de nombreuses organisations de défense des droits de l'homme l'ont critiquée ouvertement. Elles appellent maintenant la société civile et l'opposition à se concentrer sur les élections de 2018.

Zimbabwe

Le président Mnangagwa en tournée régionale

Le président Zimbabwéen Emmerson Mnangagwa est en tournée régionale. Au pouvoir depuis tout… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.