3 Décembre 2017

Cote d'Ivoire: Lutte contre l'immigration irrégulière - Les lauréats du concours de création numérique récompensés

Ce concours a bénéficié de l'appui financier du Centre de conseils et d'appui pour les jeunes en matière de droits de l'homme (Codap) et du Centre d'information et de formation en matière de droits humains en Afrique (Cifdha.

Les lauréats du prix de la 7èmeédition des universités d'Eté des droits de l'homme 2017 qui s'est tenue récemment à Ouagadougou au Burkina Faso ont organisé une cérémonie de récompense des vainqueurs du concours de création numérique, le 2 décembre 2017, à Abidjan-Cocody.

Cette cérémonie intervient après l'atelier de formation à l'intention des leaders d'organisation de jeunesse sur la migration irrégulière, la traite des personnes et l'utilisation des Tic dans la lutte contre ces pratiques en Côte d'Ivoire, le 28 octobre 2017. Les trois gagnants de ce concours ont reçu leurs lots. Le premier, Tapé Tébiri Justin a reçu un Smartphone P8 + une enveloppe de 60 000 F Cfa, le deuxième, Anaky Yannick, a reçu un domino Orange 4G avec une connexion de 6 mois+ une enveloppe de 50 000 F Cfa et le troisième Diea Franck est reparti avec un Domino Orange 4 G+6 mois de connexion + Une enveloppe de35 000 F Cfa.

Selon Ben Coulibaly, le coordinateur pays du projet, « 13 candidatures ont été reçues dans le cadre de ce projet, du 21 octobre au 29 novembre 2017. Parmi elles, 10 été jugées recevables dont 3 ont été primées. Chaque candidature comprend un lot de création de 4 visuels sur l'immigration irrégulière et la traite des personnes ». Aussi dira-t-il, une campagne sera menée via les réseaux sociaux partir de ces créations numériques afin de lutter contre le phénomène car les témoignages concordants de migrants de retour révèlent que l'une des causes du départ des migrants demeure les réseaux sociaux.

Paulette De Gonzague, chef de projet à l'Oim, s'est félicitée de cette initiative car a-t-elle dit « en 215 le nombre d'Immigrants Ivoiriens sur les cotes italiennes étaient de 3 772 personnes mais en 2016, ce nombre est passé à 12 396 soit une hausse de 229% ».

Au nom des organes de mise en œuvre de ce projet, Gnahoré Franck, directeur exécutif de l'Ong Agir pour la démocratie et la justice et la liberté en Cote d'Ivoire (Adjlci) a salué l'engagement citoyen de ces jeunes activistes du numérique pour lutter contre l'immigration irrégulière.

Quant à Nahounou Jenny, représentant la Fondation Friedrich Naumaun, partenaire de ce projet, il a souhaité que ce projet connaisse un plein succès par sa mise ne œuvre car a-t-il dit « la migration irrégulière, c'est la remise en cause de la dignité humaine ».

Il importe de souligner que ce concours a bénéficié de l'appui financier du Centre de conseils et d'appui pour les jeunes en matière de droits de l'homme (Codap) et du Centre d'information et de formation en matière de droits humains en Afrique (Cifdha.

Cote d'Ivoire

Pme/Pmi du secteur du bâtiment et des travaux publics - Le bureau régional du gbêkê investi

La cérémonie d'investiture du nouveau bureau régional de Gbêkê de… Plus »

Copyright © 2017 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.