4 Décembre 2017

Soudan: Exercice d'entraînement de la Force en attente d'Afrique de l'est

Baptisée "Marshariki Salaam II", l'opération lancée sur la base militaire de Gebeit, dans l'est du Soudan, le week-end dernier, prendra fin le 6 décembre, a-t-on appris.

Dix pays de la Force en attente d'Afrique de l'Est (EASF) prennent part à l'exercice: Burundi, Comores, Djibouti, Ethiopie, Kenya, Rwanda, Seychelles, Somalie, Soudan et Ouganda. "L' exercice aidera l'EASF à se préparer à accomplir les tâches assignées, notamment en ce qui concerne le maintien de la paix", a déclaré le chef d'état-major adjoint du Soudan et président du Comité des chefs des effectifs de défense de l'EASF, le lieutenant-général Yahya Mohamed Khair.

Le directeur de l'EASF, Abdillahi Omar Bouh, a affirmé que l'exercice "Marshariki Salaam II", "améliorera la connaissance de l'EASF au sein et au-delà de la région , maintiendra et renforcera la cohésion et la coopération régionale".

Représentée par l'EASF, la région Afrique de l'est fait partie des cinq régions sous architecture Paix et sécurité de l'Union africaine. Cette région fait face aux défis de conflits et aux problèmes internes qui impactent sur la paix et la sécurité.

Ses composantes sont en alerte pour un déploiement rapide, soumis à un avis approprié conformément aux six scénarios définis pour des opérations de soutien à la paix menées par la Force africaine en attente.

Soudan

Le Soudan se qualifie et qualifie le Maroc

L'équipe soudanaise a fait preuve de beaucoup de réalisme pour remporter son deuxième match du CHAN… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.