4 Décembre 2017

Burkina Faso: Région des Hauts-Bassins - Un tournoi pour relancer la lutte traditionnelle

La finale du Tournoi de lutte traditionnelle du chef de canton (TOLUCCA) s'est déroulée dans la soirée du samedi 25 novembre 2017, à Bobo-Dioulasso. A l'arrivée, c'est Eloi Zerbo du Nayala qui a remporté le grand prix.

Débutée le 23 novembre 2017, la première édition du Tournoi de lutte du chef de canton (TOLUCCA) a connu son épilogue dans la soirée du samedi 25 novembre 2017. Les trois premiers des quatre catégories ont été primés, avec des prix d'une valeur totale de plus de 3 millions FCFA (3.087.500 F). Le grand prix composé d'une ceinture, d'une médaille, et d'un chèque d'un million de FCFA, est revenu à Eloi Zerbo du Nayala. Selon le président du comité d'organisation, le Dr Oumar Sanou, le tournoi a pour but de relancer et de promouvoir la lutte traditionnelle dans les Hauts-Bassins.

L'évènement a été parrainé par le ministre des Sports et des Loisirs, le Dr Tahirou Bangré. A cette occasion, celui-ci a promis au comité d'organisation, l'accompagnement de son département. «Mon ministère est toujours prêt à accompagner ces genres d'initiatives qui permettent à la jeunesse de se mettre en évidence», a laissé entendre Tahirou Bangré. Il a affirmé que la lutte est un patrimoine pour le Burkina Faso. Pour le Dr Oumar Sanou, par ailleurs président de la Ligue de lutte traditionnelle des Hauts-Bassins, l'état des lieux de la lutte traditionnelle dans les Hauts-Bassins est sombre.

Il a donc plaidé auprès du ministère de la Culture et du Tourisme, et celui des Sports et des Loisirs, pour une amélioration des infrastructures de lutte traditionnelle dans la ville de Bobo-Dioulasso. Cette doléance se résume à «un espace de lutte avec une arène et des gradins». Suivant toujours Oumar Sanou, cette compétition ambitionne se généraliser à travers tout le Burkina Faso, et d'avoir même une envergure internationale.

Le chef du canton de Bobo-Dioulasso, Sidiki Sanou a, par la voix du chef de canton de Nouna, Mamadou Traoré, et celle de son jeune frère, Boubakar Sanou, rappelé que la lutte a été le premier sport connu dans les sociétés traditionnelles. Mais, malheureusement, ont-ils déploré, la lutte traditionnelle semble ne plus avoir sa place dans la société actuelle.

Burkina Faso

BKoudougou, la ville de Norbert Zongo, continue de réclamer justice

Mercredi 13 décembre 2017, cela fait 19 ans que le journaliste Norbert Zongo a été assassiné… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.