5 Décembre 2017

Guinée: Grève des enseignants - Mobilisation à Conakry

La grève déclenchée par une partie du syndicat de l'Education en Guinée ne faiblit pas malgré la détermination du gouvernement à minimiser son impact. Ce lundi encore, dans plusieurs villes du pays le mouvement a été suivi, mais c'est surtout à Conakry qu'il est le plus développé.

Par centaines dans plusieurs quartiers de la capitale, les jeunes scolaires sont descendus dans les rues, scandant des slogans hostiles au président guinéen et à son régime.

Dans les rues de Kaloum, le quartier administratif et des affaires, ils étaient nombreux à arpenter les rues - sous le regard intéressé de la population - jusqu'à quelques pas du palais présidentiel et ensuite devant la primature, siège du gouvernement. Tout un symbole.

Dans leur furie, ils ont décroché sur leur passage tous les portraits du chef de l'Etat qu'ils ont traînés par terre. Dans la grande banlieue-dortoir de Conakry, les élèves ont régné en maître toute la journée.

Et le peu d'écoles qui avaient repris les cours ont été visitées par les manifestants qui ont exigé leur solidarité dans le mouvement.

Au Palais du peuple, siège de l'Assemblée nationale, ce sont les députés qui ont été surpris par un rassemblement des jeunes scolaires parce qu'ils avaient appris que le ministre de l'Education nationale, Ibrahima Kalil Konaté devait défendre son budget devant les élus du peuple.

Face au ministre, un député de la mouvance présidentielle, vexé, n'a pu contenir sa colère. Il a déclaré : « La grève des enseignants est illégale.

Aboubacar Soumah, le leader des grévistes est illégal, donc il faut rétablir à tout prix l'ordre public et l'autorité de l'Etat, quitte à massacrer la population ».

Guinée

Le premier ministre Kassory poursuit ses visites chez les partis politiques

Après chez l'UFDG et le RPG, le premier ministre guinéen Ibrahima Kassory Fofana, accompagné d'une… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.