6 Décembre 2017

Mali: Risques climatiques et d'inondations - Plus de 900 millions pour préserver des vies et des biens

Les membres du projet de gestion des risques climatiques et d'inondations au Mali, en vue de préserver des vies et des biens (PGRCI) a tenu hier à l'hôtel Salam de Bamako, la première session du comité National de pilotage. La dite session, a enregistré la présence du représentant du ministre de l'Environnement, de l'Assainissement et du Développement Durable, M. Seydou Keita, et de la coordinatrice du projet, Mme Mafi Koné.

Le projet de gestion des risques climatiques et d'inondations au Mali en vue de préserver des vies et des biens, intervient dans 7 communes réparties dans les régions de Kayes, de Mopti et du district de Bamako. Sa mise en œuvre est exécutée à travers les trois composantes suivantes à savoir, les capacités techniques des autorités communales et villageoises ; la gestion efficace des risques d'inondations et les techniques de gestion et de réduction des risques d'inondations résilientes au climat. Les activités réalisées concernant la composante première portent : sur le diagnostic des équipements hydrométéorologique à travers le recrutement de consultants, l'achat et l'installation des équipements ainsi que la diffusion des informations collectées.

Pour le représentant du ministre, M. Keita, le comité a pour attributions, d'orienter l'équipe du projet dans la mise en œuvre des activités programmées ; de s'assurer de la cohérence des actions du projet avec les politiques, les stratégies dans les domaines des changements climatiques, de la prévention et de la gestion des risques climatiques et d'inondations ; de veiller à l'implication effective de toutes les parties prenantes dans la mise en œuvre du projet et à la coordination de leurs actions ; d'examiner et d'approuver les plans de travail annuels et les budgets y afférents ainsi que les rapports techniques et financiers; d'approuver les rapports d'audits et d'évaluation externe ; de traiter les litiges entre les parties prenantes dans le cadre de l'exécution du projet ; de veiller à l'application de ses décisions et recommandations ; d'approuver les rapports d'achèvement et de clôture. Poursuivant il fera savoir que le Mali connait de plus en plus d'inondations en raison des changements climatiques. Il estime que ces dernières années que les inondations ont affecté plus de 34 000 personnes, dont environ 20 000 ont été déplacées. Ces inondations ont fauché la vie de 37 personnes et causé la perte de 280 maisons à Bamako. Les pertes économiques dues à ces inondations sont estimées à 25 098 255 000 FCFA.

Afin de lui permettre de protéger des vies et des biens, le budget mis à la disposition du PGRCI au titre de l'année 2018, s'élève à 916 909 960 F CFA, soit 48,62% du budget total.

Mali

L'ex-général Moussa Sinko Coulibaly dévoile ses ambitions politiques

Après avoir adressé début décembre 2017 une lettre de démission à sa… Plus »

Copyright © 2017 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.