6 Décembre 2017

Mali: Le pouvoir judiciaire dans le collimateur des jihadistes au centre du pays

Dans le centre du Mali, les jihadistes s'attaquent généralement à des militaires, à des élus, ou encore à des chefs de village, mais désormais, avec la publication mardi 5 décembre de la preuve de vie d'un juge malien enlevé le mois dernier au Centre, on sait que les représentants du pouvoir judiciaire sur le terrain sont également dans le collimateur de ces jihadistes, et pour des raisons précises.

Dans la vidéo publiée comme preuve de vie, mais aussi pour faire passer les messages des ravisseurs, le juge Soungalo Koné aborde un moment la question de la justice.

Très probablement, c'est sous la dictée des jihadistes qu'il affirme que depuis qu'il est en captivité il se rend compte qu'on ne doit pas rendre justice selon les lois occidentales, mais en appliquant « la loi de Dieu ». En clair, la charia.

Ainsi, par lui, les jihadistes adressent clairement des menaces au personnel judiciaire encore sur le terrain. L'objectif est de semer la terreur, de faire fuir tout ce monde qui rend justice selon les lois de la République laïque.

D'ailleurs, dans la localité de Niono, dès le lendemain du rapt, la peur au ventre, tout le personnel du tribunal a plié bagage pour Bamako, situé à 340 km plus au sud.

Aujourd'hui, d'autres membres du personnel judiciaire sur le terrain demandent à l'Etat le renforcement de leur sécurité. Le tout nouveau ministre malien de la Justice Hamadou Younoussa Maïga s'est personnellement engagé à prendre les mesures nécessaires pour assurer leur sécurité.

Mali

La Minusma repousse plusieurs attaques simultanées à Kidal

La ville de Kidal, dans le nord du Mali, a été la cible de plusieurs attaques ce vendredi 15… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.