6 Décembre 2017

Cameroun: Postes et Télécommunications - 46,5 milliards pour améliorer le service

Minette Libom li Likeng a défendu hier à l'Assemblée nationale une enveloppe en baisse de près de sept milliards.

Al'ère de l'économie numérique, telle qu'impulsée par le gouvernement du Cameroun, force est de constater, pour le regretter, que la qualité de service des communications électroniques n'est pas toujours celle à laquelle l'on serait en droit de s'attendre.

C'est pourquoi « cette problématique reste le cheval de bataille du ministère des Postes et Télécommunications (Minpostel) ». Une affirmation du chef de département, Minette Libom li Likeng. Elle était face à la Commission des Finances et du Budget de l'Assemblée nationale hier à Yaoundé.

Pour l'exercice 2018, le ministre s'engage dans l'amélioration de la qualité des services et à la relance du secteur postal. Selon Minette Libom li Likeng, le projet de performance du Minpostel en 2018 porte sur l'exécution de plusieurs actions inscrites dans ses trois programmes que sont la densification et l'amélioration de la couverture nationale postale, le développement et l'optimisation des réseaux des services des télécommunications, entre autres.

Pour ce faire, le Minpostel sollicite une enveloppe budgétaire de 46,545 milliards de F, en baisse de près de sept milliards par rapport à l'exercice précédent. Globalement, l'ambition du Minpostel est de consolider les actions entreprises en 2017, en vue de stimuler la croissance et participer à la marche du pays vers l'émergence numérique à l'horizon 2020.

Cameroun

Lutte contre les changements climatiques - L'équation du financement

Hier, près de Paris, le président de la République, Paul Biya a participé, au milieu d'une… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.