6 Décembre 2017

Afrique: Le Réseau des journalistes pour la santé, la population et le développement porté sur les fonts baptismaux

Photo: Bacary Dabo/ AllAfrica
Mabingué Ngom, Directeur Régional UNFPA

Le Réseau africain des journalistes et spécialistes en communication pour la santé, la population et le développement a vu le jour ce mardi 5 décembre à Abidjan dans la capitale ivoirienne. Avec M. Alasane Cissé, journaliste à la Radiodiffusion télévision sénégalaise (Rts) ce groupe de journaliste s'engage à s'approprier ces questions importantes pour le continent ainsi que celle de la capture du Dividende démographique.

Les journalistes africains et spécialistes en communication engagés dans les questions de santé, de population et de développement viennent de réitérer leur serment.

Ils l'ont montré à travers le réseau qu'ils ont mis en place, ce mardi 5 décembre à Abidjan, en marge de la 19ème ICASA (Conférence internationale sur le sida et les infections sexuellement transmissibles en Afrique).  C'était au terme d'une Assemblée générale qui a porté le journaliste de la RTS, M. Alassane Cissé à la présidence de ce réseau.

Selon ce dernier, ce réseau entend contribuer à l'appropriation par les professionnels africains de l'information et de la communication des questions liées à la santé, la population et le développement, à la capture du dividende démographique.

Le bureau élu pour un mandat de trois ans aura la charge de mettre en œuvre le Plan de travail annuel adopté à cet effet.

Ce plan d'action annuel, soutenu par l'UNFPA, sera mis en œuvre en collaboration avec le projet d'Autonomisation des femmes et de dividende démographique au Sahel (SWEDD) et les réseaux des parlementaires et des jeunes (Afriyan), entre autres partenaires.

Le directeur régional de UNFPA Afrique de l'Ouest et du Centre,  Mabingué Ngom pense qu'avec la mise en place de ce réseau, l'agenda qui a été décliné lors du dernier sommet des chefs d'Etats à l'Union africaine à Addis-Abeba est en train de prendre forme.

« Lorsque nous avons discuté dans la capitale éthiopienne nous avions retenu le principe de mettre en place un réseau avant la fin de l'année 2017 ».

Pour rappel, l'UNFPA a partagé, encouragé et accompagné les initiateurs du réseau, à travers des échanges qui ont eu pour temps forts le Sommet de l'UA en janvier 2017 à Addis-Abéba, Africa Rebranding Forum, en octobre 2017 à Bruxelles , le Sommet des Premières Dames,en octobre 2017 à Abidjan, et d'autres séances de travail, notamment au Bureau régional UNFPA Afrique de l'Ouest et du Centre à Dakar.

Des ressources adaptées aux stratégies développées

Le parrain de ce réseau, M. Mabingué Ngom à, l'ouverture des travaux, appelle à une meilleure utilisation des ressources dédiées à la réalisation du Dividende démographique en Afrique.

« Il faut que l'on mette nos ressources là où nos stratégies se trouve ». Souvent, s'est-il désolé, « il y a beaucoup de déclarations qui ne sont pas suivies d'efforts fiscales sans lesquels l'action reste limitée et les changements seront marginaux ».

A son avis, le thème du dividende démographique est maintenant connu et il convient d'amener les autorités du continent qui l'ont adopté de pouvoir continuer à le soutenir et que des ressources nationales soient déployées.

M. Ngom d'avertir : « Nous avons beaucoup de travail à faire pour continuer la mobilisation surtout au moment où les rideaux vont se fermer sur l'année 2017 qui marque la fin de l'année de l'Union africaine pour la capture du Dividende démographique alors que les choses ne font que commencer ».

De ce fait, il estime que l'accompagnement, la contribution et le soutien des hommes de médias seraient extraordinaire pour aller vers des jalons additionnels.

« Il faudrait qu'on trouve l'occasion de bien calibrer les messages sur lesquels l'UNFPA va travailler de concert avec les médias et avoir une stratégie de communication qui évolue dans le temps et en fonction des préoccupations capitales sur lesquels les acteurs travaillent. Il faut de sorte que la communication vienne en appui au jalon ciblé ».

Le Directeur régional de UNFPA s'est désolé de la kyrielle de lamentations ayant pollué la réunion Union africaine et Union Européenne qui s'est récemment tenue à Abidjan.

Pour lui, « si beaucoup de ces personnes qui se sont lamentées avaient pris action ou avaient commencé à écouter les messages lancés ces dernières trois années, certainement on aurait fait l'économie de l'esclavage noté en Libye ».

Sur cette question qui a occupé l'actualité internationale, il lance : « si nous n'agissons pas maintenant de façon conséquente, ce que nous avons vu et entendu à propos de ces esclaves risque un peu de constituer l'arbre qui cache la forêt ».

M. Ngom pense que « tous les acteurs du développement ont intérêt à redoubler les efforts pour faire en sorte que le travail de plaidoyer et d'amplification puisse porter ses fruits pour que ceux qui sont hésitants ou sont convaincus mais ne voient pas la nécessité d'aller rapidement vers des actions pour changer la situation, puissent vraiment aller dans le droit chemin ».

Et d'ajouter : « Nous avons à faire de la capture du dividende démographique une réalité qui va changer la vie des jeunes, celle des populations africaines mais également la position de l'Afrique sur le plan international ».

En savoir plus

Capture du Dividende démographique - Le Sénégalais Alassane Cissé élu président du Réseau africain des journalistes

« Beaucoup d'engagements sont pris, mais es actes ne suivent pas toujours, a-t-il indiqué, et si l'on n'y… Plus »

Copyright © 2017 allAfrica.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.