5 Décembre 2017

Cameroun: Drépanocytose - Pour une meilleure prise en charge néonatale

Le projet pilote de dépistage a livré les résultats de sa première phase mardi dernier à Yaoundé.

D'après les statistiques, 50 millions de personnes dans le monde sont concernées par la drépanocytose ou maladie à hématies falciformes. Cette affection reste donc la première maladie génétique. Pour réduire ses symptômes, le Groupe d'étude de la drépanocytose au Cameroun (Gedrepacam) a initié un projet pilote de dépistage néonatal dans neuf formations hospitalières des villes de Yaoundé et Douala pour la période de juin 2015 à décembre 2017.

Puisque cette première phase s'achève bientôt, le Gedrepacam et ses partenaires ont livré les résultats de cette première étape mardi, en vue de préparer la seconde qui va courir entre 2018 et 2020.

Au cours de la cérémonie de restitution présidée par le secrétaire général du ministère de la Santé publique, le Pr. Sinata Koula Shiro, le Dr Guillaume Wamba, directeur du Gedrepacam, a indiqué que 25% de nouveaux nés sont drépanocytaires et 1 à 2% sont atteints du syndrome drépanocytaire majeur.

L'étude basée sur un échantillon de près de 20 000 dépistages néonataux de 0 à 28 jours montre que 6189 nouveaux nés sont drépanocytaires. Au cours de cette rencontre, il a été question d'évaluer l'incidence de cette pathologie pour une meilleure prise en charge.

Ceci dans la mesure où le Dr Guillaume Wamba a indiqué qu'un protocole de prise en charge de dépistage dès la naissance permettra aux enfants d'avoir moins de symptômes et de voir leur espérance de vie augmenter.

Face aux difficultés rencontrées au rang desquelles figurent l'accumulation et le déni des résultats, un plaidoyer a été fait pour que le dépistage néonatal se généralise dans tous les hôpitaux et que la prévention et la vulgarisation de l'électrophorèse de l'hémoglobine soient renforcées.

Cameroun

« La caravane va continuer »

Etoundi Zeyang, Directeur du Théâtre du Chocolat. Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.