6 Décembre 2017

Gabon: France - Mobilisation contre l'arrivée d'Ali Bongo le 12 décembre prochain à Paris

Plusieurs gabonais de France, hostiles au pouvoir de Libreville et réunis au sein du mouvement politique dénommé la « Résistance Gabonaise », peaufinent des stratégies pour boycotter l'arrivée du président Ali Bongo Ondimba le 12 décembre prochain à Paris.

La « Résistance Gabonaise » veut organiser entre autres, un sit-in au One Planet Summit et produire un « concert géant de casseroles ». Les « résistants » attendent aussi avec des sacs de tomates pourries pour lapider leur président, un moyen pour eux de protester contre la participation d'Ali Bongo Ondimba au sommet de Paris sur le changement climatique organisé par la France avec la Banque mondiale et l'ONU, à la Seine Musicale, aux portes de Paris, pour marquer le 2ème anniversaire de la fin de la COP 21.

On rappelle que dès sa réélection contestée par l'opposition gabonaise conduite par Jean Ping depuis août 2017, Ali Bongo Ondimba ne s'est pas encore officiellement rendu en France. La place du Trocadéro à Paris est devenue depuis plus d'un an, le fief d'une contestation farouche contre le président Ali Bongo Ondimba et sa famille politique. Certains barons du régime de Libreville ont subi, sans pitié et remords, des traitements humiliants et dégradants de la part des activistes gabonais à Paris.

Récemment, le président français, Emmanuel Macron, interrogé sur RFI et France 24, a refusé catégoriquement, sur l'importance de l'alternance politique au Congo-Brazzaville, au Gabon et en RDC, de donner des « leçons » de démocratie à ces pays situés en Afrique centrale et à ses homologues africains. « Je crois à la souveraineté des Etats et donc de la même façon que je n'accepte qu'aucun autre dirigeant ne me donne des leçons sur la manière de gouverner mon pays, je n'en donne pas aux autres. C'est à l'Union Africaine de régler ces questions », a-t-il dit.

Gabon

Les usagers victimes du bras de fer entre magistrats et gouvernement

Au Gabon, les magistrats sont en colère contre leur ministre de tutelle, Francis Nkéa Ndzigue. Le garde… Plus »

Copyright © 2017 Gabonews. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.