6 Décembre 2017

Ile Maurice: Affaire Betamax - «Il y avait d'autres solutions», dit le Chairman de la STC

interview

Vous êtes le président du conseil d'administration de la STC. Quel est votre avis sur la situation qui prévaut actuellement (NdlR, le navire «Pacific Diamond» est bloqué au port de Mangalore depuis vendredi 1er décembre) ?

Je dois dire que c'est une situation unique. On la gère de la meilleure façon possible. Je suis satisfait des mesures prises par le management et le ministère du Commerce. On fait de notre mieux.

À quelles mesures faites-vous référence ?

Nous avons pu fournir des documents à la cour de Karnataka et nous avons pu lui donner nos explications.

40 000 tonnes métriques de pétrole sont bloquées. N'êtes-vous pas inquiet par rapport à la consommation locale et le marché ?

Comme le ministre du Commerce l'a fait ressortir à l'Assemblée nationale, mardi 5 décembre, notre stock de pétrole est raisonnable. Il n'y a aucune raison de paniquer. Le gouvernement fait un effort considérable pour résoudre ce problème. Des fonctionnaires travaillent d'arrache-pied, contrairement à ce que l'on dit de la fonction publique en général.

La démarche de Betamax en cour de Karnataka a été qualifiée d'«antipatriotique» par le gouvernement. Partagez-vous cet avis ?

Je ne suis pas là pour faire de commentaires. J'ai le devoir de gérer la STC de la meilleure façon possible pour le pays et pour la population. Je vais me cantonner à mon travail. Je pense cependant qu'il y avait d'autres solutions. Un calendrier avait déjà été établi en Cour suprême concernant cette affaire. Cela a été le choix de Betamax...

En parlant de gestion, le fait que vous soyez médecin et à la tête du board de la STC a été critiqué. Que répondez-vous à cela ?

Ceux qui critiquent doivent s'adresser à moi. Je travaille avec des entreprises depuis 25 ans. J'ai beaucoup d'expérience et je suis formé en gestion. Je sais comment gérer.

Portrait

Membre du bureau politique du MSM, le Dr Ramchandra Bheenick, qui officie dans le privé, est parachuté au poste de Chairman du board de la STC en 2015. Dans un article qui lui a été consacré par l'express la même année, il a affirmé avoir développé des «compétences de gestionnaire au fil des années». Ces qualités, il comptait les appliquer dans son nouveau rôle. À ses détracteurs, il a répondu que personne n'avait jugé étrange qu'Anil Gayan, avocat, soit nommé ministre de la Santé (il est maintenant ministre du Tourisme) et que le Dr Vasant Bunwaree soit ministre de l'Éducation sous l'ancien gouvernement. Le Dr Ramchandra Bheenick a également été le président de la Private Medical Practitioners Association de 1995 à 2001.

Ile Maurice

#18 - Place au duel opposant Jack Bizlall à Tania Diolle

Les principaux candidats de la partielle du #18 défileront toute la semaine au cœur de la rédaction… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.