7 Décembre 2017

Congo-Kinshasa: La MONUSCO demande une enquête après les révélations de HRW

Nouvelles réactions après les révélations de l'ONG Human Rights Watch qui accuse le régime de Joseph Kabila d'avoir utilisé des éléments du M23 comme mercenaires pour se maintenir au pouvoir en décembre 2016.

Des accusations que le gouvernement congolais dément. De son côté, la Monusco demande une enquête. Charles Bambara, le directeur de la communication à la Monusco, rappelle ici que la déclaration de Nairobi est en panne ; cette déclaration, qui engage la RDC et le M23 doit être prise en compte par les différentes parties.

Il faudrait l'ouverture d'une enquête pour étayer ces faits.

Congo-Kinshasa

La contribution des USA dans la lutte contre le Vih/SIDA en RDC

Avec un fort soutien bipartisan à travers de multiples administrations et congrès, le projet PEPFAR du… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.