5 Décembre 2017

Afrique de l'Ouest: G5 Sahel, Ryad promet une contribution de cent millions de dollars

Ryad entend financer le G5 Sahel à hauteur de cent millions de dollars. Une contribution qui devrait aider l'organisation à mettre en oeuvre son plan de lutte contre le terrorisme.

Composé des armées du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Burkina Faso et le Tchad, le G5 Sahel se présente comme un cadre institutionnel de coordination dans la lutte contre le djihadisme. La décision de Ryad de financer le G5 Sahel à hauteur de cent millions de dollars fait suite à une requête des autorités maliennes appuyée par la France. La France qui est très impliquée dans la mise en œuvre du G5 Sahel alors que l'Arabie Saoudite de son côté cherche de plus en plus à marquer sa présence sur le continent africain.

400 millions nécessaires

Le président français Emmanuel Macron a convoqué une réunion internationale le 13 décembre à Paris afin "d'accélérer le déploiement" de la Force G5-Sahel dont le financement n'est pas assuré: "C'est 250 millions d'euros pour que ca démarre bien, 400 millions lorsqu'on sera à plein exercice" au printemps, avait dit en octobre le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian.

A ce jour, l'Union européenne a promis 50 millions d'euros, la France 8 millions (surtout en matériels), et chacun des cinq pays fondateurs 10 millions. Les Etats-Unis ont promis aux membres fondateurs une aide bilatérale de 60 millions de dollars.

Pour Khalilou Sidibé professeur de relations internationales à l'Université de Bamako, la contribution de Ryad donnera un coup de pouce majeur à l'organisation même si selon lui la stratégie du G5 Sahel reste encore un peu trop floue.

Afrique de l'Ouest

Anglophone - Nouveaux combats meurtriers entre armée et séparatistes

De nouveaux affrontements ont éclaté entre des militaires et des assaillants présentés comme… Plus »

Copyright © 2017 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.