7 Décembre 2017

Tunisie: Nouvelle conception pour le port en eaux profondes d'Enfidha

Ce forum a pour objectif de sensibiliser les intéressés à la pertinence d'un modèle de développement basé sur un savoir, maîtrisé et convenablement exploité, tenant compte des spécificités socioculturelles du pays concerné.

Il verra la présentation de conférences importantes axées sur 5 thèmes principaux, à savoir : «le rôle du savoir dans le développement économique et social», «la diffusion du savoir et ses applications», «la production du savoir et son adaptabilité au contexte socioculturel local», «le rôle des politiques publiques dans le développement du savoir», «les opportunités et les menaces des grandes mutations technologiques et socioéconomiques».

A noter que la présentation du colloque se fera à l'ouverture officielle par M. Ahmed Friâa, président du FTSDH, et ce, le 8 décembre à 8h30.

Des conférenciers de renom

Parmi les conférenciers de renom, citons Sid Ahmed Ghozali, ancien chef du gouvernement algérien, le Pr Jean Salençon, membre et ancien président de l'Académie des sciences à Paris, M. Mohamed Kabbaj, ancien ministre, membre de l'Académie Hassen II des sciences du Maroc, le Pr Chiheb Bouden, ancien ministre, enseignant à l'Enit (Tunisie), le Pr Franco Maceri, de l'université «Tor Vergata» (Rome, Italie), le Pr Hatem Zenzri, directeur de l'Enit, le Pr Omrane Belhaj, enseignant à la faculté des sciences de Tunis, Mme Hayet Omri, chercheuse, députée (Tunisie), le Pr Hédi Zaiem, enseignant de sciences économiques (Tunisie), M. Bertrand Delanoë, ancien maire de Paris, et le Pr Samir Hamza, enseignant à l'Insat (Tunisie).

Le développement de l'économie bleue en Tunisie

Parmi les éminents conférenciers, nous avons rencontré le commandant Ezzeddine Kacem, vice-président de la fédération internationale des experts et conseils maritimes en France et arbitre maritime international à la chambre arbitrale de Paris, qui va présenter une conférence importante sur : «le développement de l'économie bleue en Tunisie : une vraie et forte dynamisation de l'économie nationale».

A ce sujet, il nous a indiqué que sa conférence traitera de plusieurs points importants susceptibles de développer le transport maritime, la construction navale, les industries nautiques et la réalisation imminente du port en eaux profondes d'Enfidha. Dans sa conférence, il lancera un appel pour la concrétisation d'une mer libre, saine, productive d'énergie renouvelable, de richesses et d'emplois.

Il insistera aussi sur le choix irrévocable de la réalisation du port international en eaux profondes à Enfidha avec une nouvelle conception en tant que «Global-hub-port», lequel est un port international continental pour desservir tout le continent africain, la côte ouest de l'Afrique et le bassin méditerranéen, à l'instar des ports internationaux de Hong Kong, Singapour et Shanghai en Asie, le port de Long Beach en Californie (USA) ainsi que le port de Rotterdam (Hollande, Europe).

La nouvelle conception du port international en eaux profondes à Enfidha évitera la concurrence directe avec les autres ports régionaux qui existent déjà dans le bassin méditerranéen et sur la côte ouest de l'Afrique, dont ceux de Tanger au Maroc, Algésiras en Espagne, Pointe Noire au Congo-Brazzaville, Abidjan en Côte d'Ivoire, Damiette et Port-Saïd en Egypte, Giotaero en Sicile, Chershel à Béjaïa en Algérie.

Cette nouvelle conception tiendra compte de la réalisation d'une structure conforme aux normes internationales, d'une profondeur de 20 mètres et d'une zone logistique permettant l'accostage de navires transportant pas moins de 20.000 conteneurs avec des grues portiques performantes et rapides.

Tunisie

Trois décès causés par le virus H1N1

«Nous n'en sommes pas encore au stade d'épidémie, explique le Dr Amine Slim, responsable de… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.