7 Décembre 2017

Burkina Faso: Simon Compaore aux forces de securite de pabre, dapelgo, kongoussi et rouko - « sachez que vous n'êtes pas oubliés »

Le ministre d'Etat, ministre de la Sécurité, Simon Compaoré, était en tournée le dimanche 3 décembre 2017, dans les services de sécurité (Gendarmerie et Police nationale), de Pabré (province du Kadiogo), de Dapélgo (province de l'Oubritenga), de Kongoussi et de Rouko (province du Bam). L'objectif de cette sortie du ministre de la Sécurité était de saluer, féliciter, encourager et galvaniser les gendarmes et les policiers qui sont sur le terrain.

En cette matinée dominicale du 3 décembre 2017, le ministre d'Etat, ministre de la Sécurité, Simon Compaoré, comme à son habitude, est arrivé au poste de Police de Pabré, à 4h 58mn, première étape de sa tournée. « Nous sommes venus vous saluer, vous féliciter de la part des plus hautes autorités du pays et toucher du doigt vos conditions de travail », a déclaré le ministre tout en invitant ses hommes à être disponibles et surtout à cultiver la discipline et la cohésion en leur sein.

Un message qui a été bien reçu par le premier responsable du poste de Police de Pabré, l'Officier de Police, Issa Paré. « Monsieur le ministre d'Etat, nous avons le moral très haut pour faire le travail. Vous pouvez compter sur nous », a-t-il dit.

A la Brigade territoriale de gendarmerie de Pabré, alors qu'il était 5h 30 mn, l'Adjudant Hamado Kaboré et ses hommes ont traduit leur reconnaissance à Simon Compaoré pour la réalisation d'un forage et aussi pour les efforts consentis pour le bon fonctionnement des services de sécurité. Mais l'arbre ne doit pas cacher la forêt. La gendarmerie de Pabré, foi de son premier responsable, est confrontée à un manque de véhicule, de motos et de matériels informatiques.

Des préoccupations qui, à en croire Simon Compaoré, seront examinées avec la plus grande attention. Mais séante tenante, le ministre d'Etat a invité le commandant de la Brigade à se rendre à Ouagadougou, pour une dotation en moto.

Après Pabré, le ministre et sa délégation ont mis le cap sur le Commissariat de Police de District de Dapélgo. « Nous vous disons merci pour cette visite qui nous galvanise. Mais nous avons quelques préoccupations. Il s'agit, entre autres, du manque de bâtiment à usage de bureau, du manque de clôture... », a exposé l'officier de Police Hamidou Bogoré.

« Vous faites bien de poser ces problèmes devant les responsables de la commune. Monsieur le maire, je vous invite à développer des initiatives pour accompagner les services de sécurité de votre commune », a réagi le ministre Compaoré. Il a invité les policiers à la discipline et à redoubler d'efforts dans la protection des personnes et de leurs biens.

« Nous sommes et serons toujours à vos côtés »

Poursuivant sa tournée, le ministre de la Sécurité s'est rendu à la Brigade territoriale de gendarmerie de Kongoussi et à la direction provinciale de la Police nationale (DPPN) du Bam. Simon Compaoré qui dit être venu transmettre les encouragements du Président du Faso et du Premier ministre aux hommes, a tenu à être plus rassurant. « Les lignes vont bouger. Sachez que vous n'êtes pas oubliés... Nous sommes et serons toujours à vos côtés », a-t-il insisté, non sans inviter gendarmes et policiers à ne pas baisser la garde. A la DPPN du Bam, le ministre, pour faciliter la mobilité des éléments, a remis une moto.

C'est par le commissariat de Police de District de Rouko qu'a pris fin la visite du ministre de la Sécurité. Le moins que l'on puisse dire, c'est que partout où il est passé, Simon Compaoré a remis du carburant aux différents services de sécurité. Le bilan de cette sortie, selon le ministre, est très positif.

Burkina Faso

Suisse - Burkina - La Commune de Lens honore Salifou Diallo

La coquette petite commune de Lens, nichée à près de 1400 mètres d'altitude, a honoré… Plus »

Copyright © 2017 Le Pays. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.