7 Décembre 2017

Congo-Kinshasa: Aménagement du territoire - Bientôt une loi sur la salubrité et l'hygiène publique

Une commission interministérielle travaille déjà sur le sujet depuis le 6 décembre, à Kinshasa, au ministère de l'Aménagement du territoire et rénovation de la ville.

La commission mise sur pied regroupe les différents ministères impliqués dans la question. Il s'agit notamment des ministères de l'Aménagement du territoire et rénovation de la ville; de l'Urbanisme et habitat; des Droits humains; des Mines; de l'Agriculture; du Développement rural et le secrétariat général du gouvernement.

Les travaux ont été ouverts par le ministre de l'Aménagement du territoire et rénovation de la ville, Félix Kabange Numbi. Il a souligné que l'élaboration d'une loi sur la salubrité et l'hygiène publique est une instruction du chef de l'Etat. Il a demandé aux délégués à cette réunion de « faire un travail de qualité et de comparaison, car il y a déjà des textes sur la salubrité et l'hygiène ».

La question de la salubrité et de l'hygiène, a-t-il expliqué, implique un certain nombre de départements ministériels. « Ce n'est pas seulement de la compétence du ministère de l'Aménagement du territoire et rénovation de la ville ou encore du ministère de l'Urbanisme et habitat », a-t-il déclaré, tout en soulignant que ce projet de loi a été soumis à la commission mixte du gouvernement avant son adoption en Conseil des ministres pour qu'il soit transmis au Parlement.

Expliquant la mission dévolue à cette commission interministérielle, le directeur de cabinet adjoint du ministre de l'Aménagement du territoire et rénovation de la ville, Victor Tumba Tshikela, a fait savoir que la salubrité est une question transversale touchant plusieurs ministères. Aussi a-t-il été important de les associer pour écouter les arguments des uns et des autres. « Nous ne pouvons pas finaliser ce projet si nous n'ouvrons pas une large réflexion avec tous ces ministres sectoriels », a-t-il précisé.

L'élaboration du projet de loi sur la salubrité et l'hygiène n'exclut pas l'existence des textes sur cette question. Aux dires du directeur de cabinet adjoint, des textes existent mais il est question d'en avoir en commun sur la salubrité et l'hygiène publique. « Au lieu de faire une loi parsemée, nous allons vers un document unique, un code, un texte commun qui reprend toutes les préoccupations des ministères intersectoriels. A ce moment, on aura un code opposable à toute la population et à tous les ministères pour avoir des villes propres. Parce que l'objectif est celui d'atteindre l'émergence en 2030 et les objectifs du développement durables... », a-t-il conclu.

Cette commission a dix jours pour finaliser le projet de loi sur la salubrité et l'hygiène publique.

Congo-Kinshasa

La CPI réclame 10 millions de dollars pour les victimes de Thomas Lubanga

Dix millions de dollars, c'est le montant fixé par la Cour pénale internationale (CPI) ce vendredi pour… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.