7 Décembre 2017

Tunisie: Firas Faleh fait le point

- Il y aura de nouveaux staffs techniques pour les équipes nationales jeunes

- Nette amélioration de la situation financière de la Ftvb

Autant de sujets d'actualité nécessitent d'être clarifiés et précisés. Pour cela, nous avons pris attache avec le président de la Ftvb, Firas Faleh, de retour de Kinshasa, la capitale de la RDCongo, là où s'est tenu le congrès ordinaire de la Confédération africaine de volley-ball regroupant tous les responsables des fédérations nationales, ceux des différents départements de la Cavb, et l'invité d'honneur, Ary Garça, le président de la Fivb.

Commençons par ce grand rassemblement africain. M. Faleh jette la lumière sur ses travaux : «Le point fort de l'ordre du jour, et qui a pris largement du temps, concerne la révision et l'approbation de certains règlements du statut de l'instance africaine en vue de répondre aux exigences de l'évolution et la cascade des changements que ne cesse de connaître la discipline, notamment sur la scène mondiale. Les modifications des règlements touchent également l'organisation des compétitions africaines pour qu'elles soient conformes aux nouveaux critères et normes de la Fivb.

Autre thème important et qui a été fortement discuté, celui d'ordre financier.

Les congressistes ont profité de la présence du leader de la Fivb pour discuter du montant de la subvention de son instance réservée au continent.

Ary Garça révèle que les gros montants versés n'ont pas abouti à des progrès considérables et aux résultats attendus. Pour cela, la Fivb n'est pas prête à continuer de la même manière. Toute aide financière devra être reliée à un plan de travail soutenue et des résultats concrets.

En réponse à la question relative aux principales décisions prises par le congrès, M. Firas Faleh précise :

«Elles sont en tout trois :

- La création de la compétition afro-asiatique qui entrera en vigueur l'année prochaine au niveau des clubs avec la participation des deux finalistes des deux championnats continentaux des clubs. La même formule sera appliquée en 2019 pour les équipes nationales.

- La tenue du Congrès électif de la Cavb en 2019 au Caire. Il y a eu trois pays qui ont manifesté leur désir de l'accueillir.

Le Maroc et l'Afrique du Sud ont dû procéder au retrait de leur candidature au profit de l'Egypte.

- La limite d'âge est de 75 ans pour les élections du bureau de la Cavb et des commissions spécialisées.

Mais y a-t-il eu des interventions tunisiennes qui ont animé les discussions du Congrès ?

Firas Faleh répond : Mes deux propositions ont été appréciées par tous les présents.

- La première concerne l'établissement du calendrier des compétitions africaines à temps et non pas à une période très proche de son entrée en application.

- La deuxième est de donner dorénavant la faculté aux fédérations nationales de choisir les arbitres pour les diverses compétitions africaines. La désignation du corps arbitral ne devrait pas être la tâche de la Cavb pour qu'elle soit crédible et loin de tout calcul et mauvaise foi.

Sur la scène nationale, on a évoqué avec le président de la Ftvb le départ du directeur technique Kamel Rkaya.

F. Falah a déclaré : «Kamel a rendu d'éminents services au volley-ball. Nous lui sommes reconnaissants pour tous ses efforts et son travail entrepris durant douze ans. Il faut maintenant injecter un sang neuf et passer à de nouvelles méthodes de travail. Les prochaines étapes exigent le changement. Pour le choix de son successeur, on va impliquer les clubs à travers leur rapport portant leur vision sur l'état actuel et leurs attentes des assistances techniques. On va également consulter les grandes figures de notre volley-ball qui auront leur mot à dire. Le nom du nouveau DTN sera connu au plus tard avant la fin de ce mois. Je profite de l'occasion pour vous dire que la désignation des entraîneurs des équipes nationales jeunes des deux sexes U23 juniors, cadets, sera faite au cours du mois de janvier. Comme cela les nouveaux staffs techniques auront le temps de suivre la compétition nationale des jeunes pour construire le potentiel de leur équipe avant de commencer les préparatifs pour les CAN 2018».

Côté financier, Firas affirme que les difficultés de l'année actuelle sont bel et bien terminées. La situation est en nette amélioration. Il a la certitude de faire bouger les choses et de répondre aux défis d'une prochaine année mouvementée sur tous les plans.

Tunisie

Questions orales aux membres du gouvernement le 19 décembre

Mohamed Ben Souf, membre du bureau de l'ARP chargé de la communication, a déclaré, hier, à… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.