7 Décembre 2017

Tunisie: Bonjour tristesse !

Stade Tunisien et Stade Gabésien (0-0).

Arbitrage de Sadok Selmi assisté par Ramzi El Herch et Jamel Doraï.

Avertissements: Kumi 64' et Bessan 73' (ST); Tej 20', Ben Sassi 73' et Ben Mahmoud 90+2' (SG)

ST: Ben Thabet, Ben Ali, Akremi, Khemiri, Boulaâbi (cap.), Kethiri (Youssef Jelassi 85'), Elyès Jelassi, Fouzaï (Badi 63'), Jedaied, Bessan, Hosni (Kumi 63').

SG: Naouara, Ben Mahmoud, Tej, Ben Sassi (cap.), Hachem Abbès, Nefzi, Ahmed Mida, Orkhuma, Gharsellaoui (Gmech 87'), Konan (Melliti 86'), Abodo.

Duel monotone et sans relief hier au Bardo entre les deux Stades campés au milieu de tableau. Auteur de trois victoires à l'extérieur, le club du Bardo court toujours derrière un second succès à domicile après celui arraché face à l'Espérance de Zarzis. La Stayda n'est sans doute pas mieux lotie en ce sens où elle ne compte que trois victoires, et qu'elle reste sur un nul décevant at-home face à l'US Monastir. De plus, l'ambiance n'est pas au beau fixe, l'entraîneur Maher Kanzari ayant un moment rendu le tablier. Avant de revenir à de meilleurs sentiments.

Minute de silence avant les trois coups observée à la mémoire de Faouzi Hsouna Nasfi, l'ancien président du SG en 2003-2004.

Au moment des citrons, on pensait que, comme cela arrive souvent dans ce genre d'explication, il faudra une bonne mi-temps pour tromper son ennui marquée par très peu d'actions tranchantes et beaucoup de fautes parfois très dures commises de part et d'autre. Il va s'avérer en fin de compte que la reprise ne sera pas meilleure.

La première alerte est interrompue par l'assistant Jamel Doraï qui signale un hors jeu fort douteux de Hosni, lancé par le très précieux Fouzai (12'). Le coup franc d'Ahmed Mida, pourtant bien placé plein axe, heurte le mur stadiste (16').

Il faudra attendre une vingtaine de minutes pour assister à l'occasion sudiste la plus nette de ce premier half. Amine Nefzi, parti côté droit, bute sur le gardien Ben Thabet lequel intervient un peu trop rudement. La Stayda, dirigeants compris, réclame le penalty, mais l'arbitre Sadok Selmi est d'un tout autre avis.

Ensuite, la partie somnole jusqu'à la 40' pour proposer une autre occasion intéressante, ou ce qui y ressemble. Parti côté droit, le maître à jouer rouge et vert, Elyès Jelassi, adresse un joli assist pour Bessan qui écrase sa frappe. Des tentatives de Mida d'un côté (43', son tir des 20m caresse le montant) et Fouzaï de l'autre (45', sa reprise est déviée par Ben Sassi alors que Naouara avait déserté sa cage) concluent une période initiale pas excitante pour un sou.

Un tourbillon assommant

Le second half repart sur les mêmes bases, les actions timides et pas tranchantes se succédant dans un tourbillon assommant. Le marathon des journées successives produit un foot de division 2 ou 3. La transpiration l'emporte sur l'inspiration, à l'image de l'essai de Hosni qui cherche sans réussite le deuxième poteau (48'). Il faut attendre la 67' pour voir Orkhuma adresser un centre sur lequel les visiteurs crient au penalty pour une déviation de Khemiri (de la main ?) dans la surface.

D'ennui, à un quart d'heure de la fin, les spectateurs ne trouvent pas mieux que de lancer des projectiles.

Le coup franc excentré côté droit de Akremi manque de précision. Dans la foulée, la balle de match échoit à son coéquipier Jacques Bessan qui reprend de la tête au-dessus un centre précis de Ben Ali, son heading effectuant un rebond (83').

Malgré cinq minutes de temps additionnel, le score ne changera pas. Ce nul est un moindre mal pour les deux équipes qui parurent manquer de fraîcheur et d'idées.

«On est sur la bonne voie, il nous a manqué juste la victoire. Mes hommes se sont bien battus et auraient mérité un penalty», estime le coach visiteur Maher Kanzari.

Pour sa part, l'entraîneur stadiste Mohamed Kouki trouve que Bessan aurait pu donner la victoire aux siens. «Toutefois, lorsque vous ne réussissez pas à gagner, il faut savoir se contenter d'un point. Il nous a manqué l'agressivité offensive et le rythme. Quand vous jouez à domicile, compte tenu de l'attitude renonciatrice de l'adversaire, il n'est jamais évident que vous soyez favori», assure-t-il.

Tunisie

Questions orales aux membres du gouvernement le 19 décembre

Mohamed Ben Souf, membre du bureau de l'ARP chargé de la communication, a déclaré, hier, à… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.