6 Décembre 2017

Burkina Faso: Coopération bilatérale - La bienvenue de Kosyam à trois ambassadeurs

Trois nouveaux ambassadeurs, avec résidence dans la capitale burkinabè, ont présenté leurs lettres de créance au Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, le mercredi 6 décembre 2017 à Ouagadougou. Il s'agit des ambassadeurs du Nigeria, Mme Rahmatu Dunama, du Ghana, Naa Bolina Saaka et du Canada, Edmond Raphaël Dejon Wega.

Le corps diplomatique au «pays des Hommes intègres» a connu l'arrivée de trois nouveaux ambassadeurs de pays amis qui ont présenté leurs lettres de créance au chef de l'Etat, Roch Marc Christian Kaboré, le mercredi 6 décembre 2017 à Ouagadougou. C'est l'ambassadeur du Nigeria, Mme Rahmatu Dunama Ahmed qui a été la première à fouler le tapis rouge de Kosyam. Née le 13 octobre 1960, mariée et mère de trois enfants, Mme Rahmatu Dunama Ahmed est titulaire d'une maîtrise en droit et relations internationales de l'Université de Lagos, obtenu en 1990. Elle a rejoint le ministère nigérian des Affaires étrangères en 1983 après une formation à l'académie diplomatique dudit ministère.

Dans sa carrière, la diplomate a servi à l'ambassade de son pays en Tunisie et en Russie comme chargée de l'administration générale et des finances ainsi qu'au Botswana comme adjointe au chef de mission de l'ambassade. Dans l'administration centrale du pays, elle a servi à la direction des privilèges et immunités et à la direction en charge de l'Union africaine. Mme Rahmatu Dunama Ahmed est chargée de renforcer la coopération entre ce pays de plus de 186 millions d'habitants et d'une superficie de 923 773 Km² et le Burkina Faso.

Les relations entre les deux pays sont régies par des accords comme celui portant création d'une commission mixte de coopération entre le gouvernement burkinabè et celui du Nigeria. La deuxième session de cette commission mixte tenue en avril 2017 a permis la finalisation de sept projets d'accord en cours de signature. Le Nigeria a apporté son soutien au Burkina Faso à l'organisation des élections du 29 novembre 2015 avec la dotation de la CENI de 20 véhicules.

Le deuxième ambassadeur à présenter ses lettres de créance au chef de l'Etat a été Naa Bolina Saaka du Ghana qui a aussi pour résidence à Ouagadougou. Diplômé de l'Université de Montpellier (France), M. Saaka a occupé les fonctions de directeur du Lycée de Tamalé. Il a travaillé dans plusieurs établissements secondaires comme professeur de français, surveillant, chef de département français et coordonnateur de programmes d'échanges entre le lycée de Tamalé et le Prytanée militaire du Kadiogo. Né le 27 novembre 1947, Naa Bolina Saaka est marié et père de sept enfants. C'est depuis novembre 1971 que le Burkina Faso et le Ghana ont formalisé un cadre d'échanges à travers l'institutionnalisation d'une grande commission mixte de coopération.

Le Burkina Faso parmi les pays cibles du Canada

Bien que les sessions de cette commission mixte ne soient pas régulières, les deux pays entretiennent des relations fructueuses dans plusieurs secteurs dont la coopération politique et administrative, la défense et la sécurité, l'énergie, l'environnement, les ressources en eau, la recherche scientifique, la santé et la formation professionnelle.

Au cours de la visite de travail du président ghanéen au Burkina Faso en mai 2017, les deux pays ont décidé de renforcer leur coopération dans des domaines comme l'interconnexion électrique entre Bolgatanga et Ouagadougou, le transport ferroviaire à travers la construction du chemin de fer jusqu'à Tamalé et au port sec de Boankra au Ghana. D'une population de près de 28 millions d'habitants sur une superficie de 238 540 Km², le Ghana est un pays riche en matières premières, notamment en minerais et en pétrole.

Le dernier ambassadeur à présenter ses lettres de créance à Roch Marc Christian Kaboré, a été celui du Canada avec résidence à Ouagadougou, Edmond Raphael Dejon Wega. Titulaire d'un master en administration des affaires, option finances de l'Université de Québec à Montréal, M. Wega a rejoint le ministère des Affaires mondiales du Canada en 2003. Dans les missions diplomatiques, il a occupé les fonctions de ministre conseiller, chef de la coopération pour le développement à l'ambassade de son pays en Ethiopie et en Mozambique. Il est né le 4 août 1972.

Les relations entre les deux pays remontent à 1962 et se sont renforcées en 1965 par l'adoption d'une politique d'aide au développement sous l'égide de l'Agence canadienne de développement internationale (ACDI). En 2014, le Burkina Faso a été confirmé parmi les 25 pays ciblés par le gouvernement du Canada en ce qui concerne les efforts de développement international. Situé dans la partie septentrionale de l'Amérique du Nord, le Canada est une monarchie constitutionnelle fédérale à régime parlementaire.

Burkina Faso

19 ans de l'assassinat de Norbert Zongo - Le MBDHP lance un appel à la mobilisation

«13 décembre 1998 - 13 décembre 2017, cela fera 19 ans que Norbert ZONGO et ses trois compagnons,… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.