6 Décembre 2017

Burkina Faso: Institut géographique du Burkina - Des avancées significatives en cartographie, enviées par l'Afrique

L'Institut géographique du Burkina célèbre du 4 au 8 décembre 2017 à Ouagadougou, ses 40 ans d'existence. L'occasion est donnée au public burkinabè de découvrir toutes les œuvres de l'institut, depuis la date de sa création.

Parcourir le Burkina Faso, récolter des données justes et fiables, les calculer, les analyser afin de les mettre à la disposition des populations, des informations utiles, sont les principales activités de l'Institut géographique du Burkina (IGB). L'institut célèbre du 4 au 8 décembre 2017, à Ouagadougou ses quatre décennies d'existence en matière d'élaboration, de mise en œuvre et de suivi de la politique nationale.

Depuis 1976 à nos jours, l'IGB selon son directeur général, Abdoulaye Bélem, a pu réaliser au « pays des Hommes intègres », la moitié de la couverture du territoire national en matière de carte au 50 millième. « Il s'agit d'un réseau géodésique fiable et un réseau de station permanente que nous envie pratiquement toute l'Afrique », s'est-il réjoui. Il y a eu également les travaux de démarcation et de délimitation des frontières du pays avec les pays voisins à savoir le Ghana, le Mali, le Niger et très prochainement le Bénin, de l'avis de M. Belem.

Ce succès, le premier responsable de l'institut le doit d'une part, à tous ses agents, qui ont œuvré pour que l'IGB acquiert et conserve une place de choix dans les instituts de production en matière cartographique et d'autre part, à l'Union européenne. Le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma, a indiqué que 40 ans d'existence de l'IGB, est un événement majeur parce que selon lui, l'institut joue un grand rôle au Burkina Faso.

Il a précisé que tout ce qui concerne la cartographie, la géodésie permet de planifier les politiques publiques sur l'étendue du territoire national. Il a signifié que le slogan des cartographes est : « Tout ce qui se passe, se passe en un lieu donné ». Et ce lieu donné à l'entendre, doit être identifié avec précision, bien cerné, localisé et transcrit sur un support avec précision. « C'est en cela que l'IGB a un rôle central pour la mise en œuvre des politiques, y compris les politiques routières, de l'habitat, d'urbanisme et de défense », a ajouté le ministre Bougouma. Mais en 40 années de labeur et de succès, des défis restent à relever.

En effet, le ministre a noté que le schéma directeur de la cartographie est en cours de finalisation et il va être bientôt adopté par le conseil des ministres. « Il va constituer le référentiel de base pour le développement de la cartographie, avec un objectif de couvrir l'ensemble du territoire par une carte au 50 millième. Ce qui constituera à n'en pas douter, une avancée majeure dans la maitrise de la cartographie au Burkina Faso », a-t-il clarifié.

Les autres préoccupations pour le directeur général de l'IGB, Abdoulaye Bélem, sont les Objectifs du développement durable (ODD), fixés par l'Organisation des Nations unies, dans le cadre de la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES). « L'IGB va œuvrer à fournir des informations précises et fiables, qui puissent permettre d'avoir une planification, un suivi et une évaluation rigoureux de toutes ces actions, qui vont engranger des acquis remarquables pour l'ensemble des populations burkinabè », a-t-il soutenu.

En termes de perspectives, M. Bélem a affirmé que l'IGB, a une vision qui est instituée dans son plan stratégique en ces termes : « L'IGB, une structure de référence en matière d'information géographique permettant aux différents secteurs socioéconomiques de contribuer à faire du Burkina Faso, une nation de solidarité, de progrès à l'horizon 2025 ».

Au regard de cette vision, M. Bélem a demandé le soutien du gouvernement et de son ministère de tutelle pour son accomplissement. Dans le cadre de la célébration de ces quarantenaires, il y aura des expositions, des visites guidées des partenaires, des écoles, du grand public au sein des ateliers de l'IGB.

Burkina Faso

19 ans de l'assassinat de Norbert Zongo - Le MBDHP lance un appel à la mobilisation

«13 décembre 1998 - 13 décembre 2017, cela fera 19 ans que Norbert ZONGO et ses trois compagnons,… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.