7 Décembre 2017

Afrique: Le président Ahmad devant le Congrès de la FIFPro au Caire

Le président de la CAF, Ahmad, a réitéré son engagement à faire des footballeurs à la retraite partie intégrante de son administration pour le développement du football à travers le continent. C'était devant le Congrès de la FIFPRO (Fédération internationale des footballeurs professionnels) réuni du 5 au 7 novembre 2017 au Caire.

Il a souligné que les footballeurs, principaux acteurs du jeu, compte tenu de leur haute expérience avaient un rôle à jouer au sein de la grande famille du football africain

« Depuis mon élection en Ethiopie en mars dernier, la CAF a donné aux footballeurs une place de plus en plus importante en invitant les légendes qui ont marqué l'histoire du football africain à un colloque organisé au Maroc pour définir notre vision du football pour le continent. Vous avez apporté votre savoir-faire et votre expérience, ce qui nous a permis de prendre des résolutions pour développer le football africain pendant au moins la prochaine décennie », a-t-il déclaré.

Il a assuré la FIFPro du soutien de la CAF et de de sa volonté d'établir une vraie collaboration afin d'améliorer les conditions financières et la vie des footballeurs africains opérant sur le continent.

« L'un des premiers combats que nous aurons à mener conjointement avec vous (FIFPro) sera le paiement des salaires des joueurs professionnels recrutés par les clubs africains. En effet, 55% des footballeurs de notre continent sont payés en retard voire pas payés du tout. Nous avons l'intention de tout mettre en œuvre pour que tous les clubs participant à nos compétitions continentales soient en règle avec les joueurs sous contrat ».

« Nous demanderons à nos comités, a-t-il poursuivi, d'envisager tous les moyens pour que nos footballeurs puissent exercer leur profession dans les meilleures conditions possibles et en premier lieu le règlement de leurs salaires comme stipulé dans le contrat de chaque joueur ».

« Aussi, j'annonce aujourd'hui que la CAF est ouverte à la mise à jour de l'accord signé avec la division FIFPro Africa pour renforcer la coopération entre les deux entités. Un tel accord nous permettra de joindre nos efforts et de lutter ensemble pour garantir un meilleur avenir aux jeunes footballeurs en Afrique et à ceux qui tentent leur chance en Europe, de lutter contre les matchs truqués, le dopage, le racisme dans le football et de garantir les droits des footballeurs ».

Par ailleurs le Président Ahmad, à l'exemple de la FIFPro World XI qui, avec la FIFA, désigne le Meilleur XI mondial, a suggéré que la FIFPro Africa distingue le Meilleur XI d'Afrique lors des CAF Awards qui récompensent les meilleurs joueurs africains dans le monde et sur le continent ».

Des propositions concrètes qui devraient rapidement porter leurs fruits.

La Congrès de la FIFPro a réuni, dans la capitale égyptienne, les représentants de ses différentes directions, Afrique, Amérique, Asie / Océanie et Europe.

Créée en 1965, la FIFPro a pour finalité de rassembler toutes les associations de footballeurs du monde, sans distinction de nationalité, de religion, de conviction politique, de race ou de sexe, et de renforcer ainsi la solidarité entre les footballeurs professionnels des Ligues,groupes d'intérêt ou d'autres organisations à travers le monde.

Au cours du Congrès, l'ancien milieu de terrain camerounais Geremi Njitap a été nommé vice-président de l'organisation mondiale. Le Français Philippe Piat a été réélu président pour un autre mandat de quatre ans.

Afrique

Le retour de 6000 jihadistes de l'EI en Afrique, principale «menace du futur»

Lors d'une réunion sur les moyens de combattre le terrorisme organisée par l'Union africaine et… Plus »

Copyright © 2017 Confederation of African Football. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.