8 Décembre 2017

Afrique du Sud: Via Katlehong, l'ambassadrice des danses urbaines sud-africaines

« Via Kanana » est une création de danse contemporaine. La compagnie Via Kathlehong met à l'honneur les danses urbaines sud-africaines, et notamment de la pantsula. Et c'est un spectacle de danse sur la corruption et les espoirs déçus dans l'Afrique du Sud post-apartheid, jusqu'à samedi 9 décembre, à La Villette, à Paris.

Dès le début du spectacle, censé dénoncer la corruption, la bande-son donne le ton, tandis que défilent des images des townships sur grand écran. Sur scène huit danseurs de la compagnie Via Katlehong, une ambassadrice de la pantsula, l'équivalent sud-africain du hip-hop américain.

La pantsula, c'est toute une culture en Afrique du Sud. Et c'est notamment une danse de rue née dans les townships, et toujours pas reconnue à sa juste valeur à en croire Buru Mohlabane, le directeur artistique de Via Katlehong :

« Ces danses n'ont jamais été prises au sérieux en Afrique du Sud. Si ça avait été le cas, normalement, nous devrions avoir aujourd'hui des écoles pour apprendre à danser le gumboot, la pantsula, et obtenir des diplômes comme pour la danse contemporaine ou le ballet classique. On est en Afrique du Sud, et ces danses qui nous appartiennent sont mal considérées. Maintenant que je voyage dans le monde, je mesure à quel point les gens apprécient nos danses. Mais que faut-il faire en Afrique du Sud pour être pris au sérieux ? »

À travers sa nouvelle création, Via Katlehong semble proposer un élément de réponse. Pour monter Via Kanana, la compagnie s'est associée à Gregory Maqoma, un chorégraphe contemporain réputé en Afrique du Sud.

Afrique du Sud

La province du Nord-Ouest en colère contre son gouverneur

Le président Cyril Ramaphosa a quitté précipitamment un sommet du Commonwealth au Royaume-Uni pour… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.