8 Décembre 2017

Bénin: Perquisition ratée chez un député de l'opposition

Au Bénin, la police nationale a réuni la presse jeudi soir pour expliquer et justifier une perquisition manquée au domicile d'un député de l'opposition. Une perquisition qui s'inscrit dans le cadre de la lutte contre le trafic de faux médicaments. Pour l'opposition, le pouvoir règle des comptes politiques.

Tout commence par la descente de la police au domicile du député Atao Hinouhou, officiellement pour une perquisition. Selon un suspect, la compagne du député aurait entreposé un stock de faux médicaments chez elle. C'est un récit de la police. Nous sommes en début d'après-midi.

Les policiers arrivent, l'accueil est mouvementé. L'élu ne se laisse pas faire. Il réclame au policier le mandat qui autorise la perquisition. La scène attire du monde. Ses supporters accourent en colère, ils brûlent des pneus, renversent des ordures sur les voies pavées.

Le député a le temps d'alerter quelques ténors de l'opposition comme l'ancien président Nicéphore Soglo, et Candide Azanai. La perquisition ne se fera pas. La police parle « d'obstruction orchestrée » et affirme que le pare-brise d'un de ses véhicules a été brisé.

Selon les avocats du parlementaire, il s'agit d'une « tentative d'enlèvement » et d'une violation grave de la Constitution. Le député et sa conjointe sont convoqués à la police pour répondre du délit d'entrave et d'obstruction.

Bénin

L'UE salue l'abolition de la peine de mort dans le pays

L'Union européenne (UE) salue l'adoption par les députés béninois du nouveau Code… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.