8 Décembre 2017

Libye: Un test utile

L'ONU se penche de nouveau sur une sortie de crise en Libye. Le lancement, avant-hier, de la campagne d'inscription des électeurs pour des scrutins dont la nature et la date restent à déterminer, en constitue une illustration.

L'objectif de cette campagne est d'inscrire au moins 1,5 million de Libyens qui s'étaient déjà inscrits pour les législatives de 2014 sur 3,4 millions d'électeurs potentiels selon le responsable de la Commission électorale libyenne, Imed al-Sayeh.

On sait que l'initiative d'organiser des élections découle du plan d'action présenté en septembre denier au Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations unies (ONU) et de la déclaration de sortie de crise adoptée en juillet dernier en France par les deux principaux protagonistes de la crise libyenne à savoir, le chef du gouvernement d'union nationale, Fayez al Sarraj, et le maréchal Khalifa Haftar.

Il reste cependant que de nombreuses zones d'ombre persistent. Lesquelles ne garantissent pas le déroulement d'un processus électoral crédible et transparent.

Ces zones d'ombre sont notamment liées à l'insécurité. La résurgence de l'esclavage en Libye prouve que des passeurs, avec la complicité des bandes armées, se livrent à ce commerce ignoble sans être inquiétés par le gouvernement d'union nationale basé à Tripoli, la capitale libyenne.

Encore faut-il relever que ce gouvernement n'a jamais été véritablement accepté par le parlement et le gouvernement rival, installés à Tobrouk à l'Est du pays. Pour de nombreux Libyens, le maréchal Khalifa Haftar est perçu comme le bras armé des structures rivales.

Le processus électoral libyen a beau être soutenu par l'Organisation des Nations unies (ONU), il n'en demeure pas moins vrai qu'il ne peut aboutir sans la réconciliation nationale, la restauration de la sécurité de l'Etat et l'adhésion de la majorité des Libyens aux principes du jeu démocratique.

Si la campagne d'inscription sur les listes électorales intègre ces exigences, on pourra alors affirmer qu'elle aura été un test utile.

Libye

Des crimes de guerre commis dans l'offensive sur Derna de l'ANL de Haftar?

En Libye, la mission de l'ONU dans le pays, la MANUL, s'alarme des violations présumées des droits de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.