9 Décembre 2017

Congo-Brazzaville: Football - les premières académies au Congo attendues en 2018

Jean Michel Bénezet a dévoilé, au cours d'une conférence de presse qu'il a animée le 8 décembre, au ministère des Sports et de l'éducation physique, le projet ambitieux de la Confédération africaine de football (CAF) consistant à doter le Congo de six académies de football.

Le président de la CAF, Hamad Hamad, avait, après son passage à Brazzaville, instruit les experts de la confédération pour venir appuyer le Congo dans la formation des jeunes. Jean Michel Bénezet, qui pilote ce projet, a débuté sa mission par la visite des infrastructures sportives de Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie, Owando et Ouesso avant de tirer les enseignements nécessaires.

« Nous avons visité le Centre national de formation de football (CNFF). Ensuite, nous sommes rendus à Ignié en s'arrêtant au Complexe la Concorde. Nous étions à Pointe-Noire pour visiter le site de Franco-Anselmi, à Dolisie, Owando et Ouesso. L'idée a germé qu'il était temps pour le Congo de lancer un projet d'ouverture d'académies des jeunes talents. Ce ne sont pas les talents qui manquent au Congo. Simplement, il faut savoir les détecter et s'en occuper », a commenté le conseiller spécial du président de la CAF en matière de football.

Les sites choisis pour abriter ces académies sont le CNFF et Ignié pour le compte de Brazzaville, le stade Franco- Anselmi à Pointe-Noire, Dolisie, Owando et Ouesso. « L'idée est de retravailler et de réhabiliter un certain nombre de structures sportives, en particulier les hébergements et les terrains de sports de façon à pouvoir accueillir, dans un bref délai, les futurs pensionnaires de cette académie », a expliqué Jean Michel Bénezet, annonçant, d'ailleurs, l'ouverture des premières académies, en octobre 2018.

« Le challenge est énorme. Puisqu'il y a devant nous neuf mois pour organiser ces académies. Il faut détecter les talents et trouver les éducateurs pour qu' en octobre 2018, les premiers pensionnaires puissent rentrer. Le but est de regrouper, à travers l'immense plan de détection, environ vingt à vingt-cinq joueurs de talents par académie. Ce qui nous en ferait cent cinquante pensionnaires de 15 à 16 ans qui intègreront ces académies sur un programme spécifique de football », a précisé le délégué de la CAF.

Selon lui, cette formation footballistique sera aussi liée à une formation académique autrement dite sport-école. Car académie, a-t-il reprécisé, est ouverte aux enfants scolarisés et déscolarisés. Et les pensionnaires bénéficieront de deux types d'enseignements (général et technique). Le travail à faire consiste à construire des infrastructures qui doivent abriter ces académies. Mais dans l'urgence, les animateurs de ce projet procéderont à la réhabilitation ou rénovation de quelques infrastructures ciblées. « Sur le CNFF, il n'y a pas de problème, l'espace est là. Nous n'avons que le stade annexe à réhabiliter. A Ignié nous avons deux ou trois mois maximum pour qu' une rénovation soit faite. Ces deux sites seront prêts en octobre. Franco-Anselmi va prendre un peu plus de temps. La première solution serait de loger les pensionnaires au lycée Victor-Augagneur, mais ils s'entraineraient au Complexe sportif de Pointe-Noire. Nous allons aménager, dans un premier temps, les locaux du stade Denis-Sassou-N'Guesso pour intégrer l'académie. »

Jean Michel Bénezet n'a pas animé la conférence tout seul. Il était accompagné de Christian Lagnidé, expert de la CAF spécialisé dans l'économie du sport. Le patron de LC2 Afnex a complété que ce projet correspondait à la vision de l'actuel président de la CAF. Il a précisé que faire du football, il n'y a rien à inventer, il n'y a que de l'organisation.

« Et les conditions étant réunies, notamment la volonté politique, celle de la CAF, les collaborateurs, les installations, qu'est ce qui manquerait ?», s'est-il interrogé. Il a annoncé pour les 14 et 15 décembre, la tenue d'un workshop pour la restitution de leurs travaux, tout en souhaitant « recevoir également les avis des uns et des autres ainsi que du grand public, afin que le projet commun, c'est-à-dire ce que veut le gouvernement, le ministère, la CAF et la population soit validé par tous. Ce qui pourrait déboucher sur un vrai championnat comme il se doit. Et que le Congo donne un exemple », a indiqué l'expert de la CAF.

Congo-Brazzaville

Immigration - 1,5 million de ressortissants d'Afrique subsaharienne en Europe et aux Etats-Unis depuis 2010

La révélation a été faite par un centre de recherches américain, Pew Research Center… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.