10 Décembre 2017

Tunisie: Sensibiliser sans manipuler

Trop de circulaires pour ce mois

En Tunisie, il est de coutume de suivre un rituel qui est celui de réserver, dans nos établissements scolaires, des séances consacrées à la sensibilisation aux questions liées aux Droits de l'homme. Les enseignants, chacun en ce qui le concerne, sont chargés de consacrer une partie des cours à rappeler les grands principes des Droits de l'homme et l'impératif de les préserver et de les promouvoir.

Cette année est particulièrement très chargée en événements portant préjudice à ces valeurs prônées par les Nations unies. En outre, il faut signaler que la date du 10 décembre coïncide, cette année, avec un dimanche. De surcroît, la liste des séances de sensibilisation dans les établissements scolaires est surchargée.

Déjà, le 8 décembre 2017, le ministère a demandé aux enseignants des collèges et lycées ainsi qu'à ceux du primaire de réserver des séances de sensibilisation à l'occasion de la célébration de la Journée arabe de la Famille (7 décembre) et la Journée nationale de la Famille (11 décembre). Ce programme de sensibilisation s'étend du 7 au 11 de ce mois. Une semaine auparavant (du 1er au 8 décembre), il avait programmé une semaine de sensibilisation sur le Sida.

Les professeurs et les instituteurs sont tenus de mettre en œuvre leurs compétences pour organiser des discussions en mobilisant tous les moyens pour parvenir aux résultats escomptés.

Toutefois, on note que, cette année, il n'est pas fait mention d'une circulaire sur la Journée internationale des Droits de l'homme.

Mais sur ce point, l'actualité politique jette un nouvel éclairage sur cette occasion exceptionnelle. Ce qui se passe sur la scène internationale et, principalement, au Moyen-Orient. La décision du président américain sur la désignation de la ville sainte comme capitale d'une partie plutôt qu'une autre a créé un contexte propice pour mieux exprimer les opinions sur l'oppression des peuples et leur droit à disposer d'eux-mêmes et à l'autodétermination comme énoncé dans la Déclaration universelle des Droits de l'homme.

Société civile responsable

C'est ce qui a amené le Syndicat général de l'enseignement secondaire à prendre les devants et à demander aux enseignants de consacrer une vingtaine de minutes, ce lundi, afin de parler des événements de la région proche orientale. Ce syndicat suggère aussi de procéder au salut du drapeau conjointement avec celui de Palestine.

Toujours est-il qu'il serait utile d'exploiter cette occasion sans parti pris ni opportunisme. La sensibilisation doit se faire dans l'objectivité la plus absolue.

Il faut laisser aux parties politiques et à ceux qui font de la lutte pour l'égalité entre les hommes leur fonds de commerce, le «soin» d'instrumentaliser cet événement en vue de réaliser leurs desseins.

Les Droits de l'homme, faut-il le souligner, ont de tout temps bien figuré dans les programmes scolaires. Il est nécessaire, justement, de connaître (ou du moins, d'avoir une idée sur) ce texte fondateur qu'est la Déclaration universelle des Droits de l'homme.

Tunisie

Nida Tounès tente la jonction avec le gouvernement

Après avoir parié sur des cooptations de personnalités politiques connues, que l'on a… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.