11 Décembre 2017

Ile Maurice: Droits de l'homme - Maneesh Gobin compte introduire un secrétariat national

Un secrétariat national permettant aux différentes organisations engagées à faire respecter les droits de l'homme d'avoir une approche concertée. C'est ce que compte faire le ministre de la Justice, Maneesh Gobin, en début d'année.

Il l'a annoncé à l'issue de l'ouverture d'un atelier de travail sur les droits de l'homme, à Bagatelle, ce lundi 11 décembre. Cet atelier de travail s'insère dans le cadre de la Journée mondiale des droits de l'homme, observée le dimanche 10 décembre.

«Je vais soumettre une proposition en ce sens au Conseil des ministres. Il ne suffit pas de voir ce qui se fait au niveau local, mais il faut aussi voir comment mettre en œuvre, par exemple, un rapport du conseil des droits de l'homme. Cette mise en œuvre doit se faire de manière coordonnée», explique Maneesh Gobin.

«Nouveau regard sur la Constitution»

Or, jusqu'à présent les différentes organisations qui œuvrent pour la cause des droits de l'homme travaillent chacune de leur côté. Dans la foulée, le ministre de la Justice a annoncé que plusieurs débats autour du thème des droits de l'homme seront menés en 2018. «Je ne promets pas d'amender la Constitution, mais 50 ans après notre Indépendance, il est temps de jeter un nouveau regard sur celle-ci.»

Pour sa part, le Chairman de la commission nationale des droits humains, Dheerujall Baramlall Seetulsingh, a déploré que le mandat de la commission nationale des droits de l'homme ne comprenne pas les droits économiques et socioculturels qui pourraient aider à atteindre les sustainable development goals.

Longues enquêtes policières

Par ailleurs, Dheerujall Baramlall Seetulsingh a affirmé que les enquêtes policières prennent trop de temps. «Les gens doivent attendre beaucoup avant que leur affaire passe en cour. Les policiers ne sont pas tous formés pour mener des enquêtes», a-t-il fait ressortir. Et de proposer l'introduction d'une cour juvénile pour traiter les cas ayant trait à la délinquance juvénile ainsi que la création d'une cour familiale.

Ile Maurice

Tempête tropicale Fakir - La surprise

Cette tempête tropicale a pris tout le monde de court. Fakir est arrivée comme une fusée. Même… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.