11 Décembre 2017

Mali: Le marché de Bamako ravagé par un violent incendie

C'est un coup dur pour les commerçants du marché central de Bamako en plein cœur de la capitale malienne. Il a été en partie ravagé, la nuit dernière, par un incendie. Les pompiers et les commerçants pointent du doigt les installations, l'agencement du marché.

Plus de 140 pompiers ont été mobilisés toute la nuit et encore une bonne partie de la journée sur ce gigantesque incendie qui s'est déclaré vers trois heures du matin et qui a posé et pose encore de gros problèmes aux soldats du feu.

Le commandant de la protection civile, qui dirige les opérations, expliquait notamment que les bouches à incendies sur lesquels ses hommes avaient tenté de se brancher étaient vide et que les camions avaient dû se frayer un chemin dans le dédale des petites ruelles de ce marché, le plus grand de la capitale.

Il n'y a pas de victimes, mais chez les commerçants, c'est la stupéfaction qui domine. Ils sont hébétés sous le choc. Ce matin, certains pleuraient devant leurs petites boutiques ravagées par les flammes.

Des jeunes, des enfants tenaient à bout de bras les longues lances à incendie des pompiers pour les aider à se frayer un chemin. Une chaine humaine de solidarité qui continue d'opérer, car il faut éteindre tous les foyers pour éviter un nouveau départ de feu.

Quand vous êtes le responsable des commerçants et que vous voyez les gens qui ont économisé pendant dix ans, vingt ans et qu'en une seule journée, en une seule heure tout est fini par l'incendie, c'est triste.

Mali

L'Assemblée vote la déclaration de politique générale du Premier ministre

Les députés de l'Assemblée nationale du Mali ont approuvé lundi 23 avril, à une large… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.