11 Décembre 2017

Cote d'Ivoire: Bourse - Le Canada veut renouer le partenariat avec la BRVM

Le directeur général de la Brvm, Dr Edoh Kossi Amenouvé a soutenu que c'est « un plaisir et un honneur » de recevoir la diplomate canadienne.

Hier, l'un de partenaires financiers de premier rang de la Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm), par le canal d'un de son instrument qu'est l'Agence canadienne de développement international (Acdi), le Canada veut relancer sa collaboration avec la Brvm. Et l'un des domaines qui effleurent plus l'esprit semble être le domaine minier. C'est en quelque sorte ce qui ressort de la déclaration de l'ambassadrice du Canada en Côte d'Ivoire S.E. Mme Julie Shouldice, qui a rendu visite, ce lundi 11 décembre au siège de la bourse de l'Uemoa, à Abidjan-Plateau.

« Nous avons eu une rencontre avec des délégués commerciaux de la région. Nous avons voulu partager les informations de la bourse avec nos collègues de la région », a expliqué l'ambassadrice. Elle note que c'est une bonne opportunité de partage avec la Brvm. Car, dit-elle, « il y a un énorme potentiel qui se présente à la Brvm. Surtout avec les actions que nous voyons sur le marché. Il y a un intérêt du commerce du Canada dans la région ». De ce fait , l'activité du Canada en Côte d'Ivoire porte essentiellement sur l'ingénierie, l'agro-alimentaire, principalement sur les mines.

Le directeur général de la Brvm, Dr Edoh Kossi Amenouvé a soutenu que c'est « un plaisir et un honneur » de recevoir la diplomate canadienne. Parce qu'au « démarrage de la bourse, l'Agence canadienne de développement international (Acdi) a été l'un de nos partenaires financiers, non seulement pour les études, mais aussi pour un certain nombre de textes que nous avons élaborés et également pour la formation de nos premiers courtiers de la Brvm. C'était dans les années 95 à 98. Entre 2000 et 2012, nous avons encore bénéficié de l'appui de l'Acdi de l'Afd avec le soutien de la Banque mondiale pour lancer et mettre en œuvre les grandes réformes que nous avons menées (la réforme de la garantie, l'introduction de la notation, la création du marché hypothécaire, la revue des textes, la tarification, l'harmonisation de la fiscalité... ) », a fait remarquer le directeur général de la Brvm.

Cette rencontre pour lui est une occasion de montrer à leurs partenaires ce que les dirigeants de son institution ont fait de l'appui dont ils ont bénéficié au cours de toutes ces années et la progression qu'ils ont réalisée depuis la création de la bourse. Dr Edoh Kossi Amenouvé a affiché son désir d'ouvrir la Brvm aux compagnies minières. Pour ce faire, il a indiqué qu'il a abordera cette question et bien d'autres avec l'hôte du jour, afin que la bourse puisse jouer son rôle d'instrument de transformation des économies de la région de l'Uemoa.

Cote d'Ivoire

Adhésion du Maroc dans la CEDEAO - Des signes d'approbations se dégagent des réflexions

Les choses semblent aller sur les bons rails concernant l'adhésion du Maroc à la Communauté… Plus »

Copyright © 2017 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.