11 Décembre 2017

Congo-Kinshasa: Forum « femmes s'impliquent » - La Congolaise invitée à concourir à l'émergence du pays

La foire aux idées organisée du 25 novembre au 10 décembre, à Kinshasa, a abouti sur une note de satisfaction et d'un désir comblé, avec onze résolutions qui traduisent la détermination des femmes à s'intégrer dans la gouvernance de la RDC pour lui permettre d'atteintre les Objectifs de dévelopmement durable (ODD) d'ici à 2030.

La première édition du forum « Femmes s'impliquent », organisée par la Ligue des femmes congolaises pour les élections (Lifce), en collaboration avec ONU Femmes et la Commission socio-culturelle de l'Assemblée nationale, a réuni plusieurs participantes au Palais du peuple. La problématique majeure de cette rencontre sur les ODD a été celle de la remise en question des actions des femmes pour leur implication massive dans la matérialisation desdits objectifs en faveur de la RDC. Les résultats de ces assises, appuyés par une implication concrète des femmes, devront servir de boussole pour une nouvelle vision de gouvernance fondée sur les résultats concrets.

Les cinq panels organisés à cette occasion ont permis aux participantes, venues de divers horizons, de réfléchir sur l'avenir du pays, à travers des discussions directes et débats soutenus par des exposés des chercheuses, intellectuelles, expertes, consultantes, actrices politiques et sociales.

L'investissement des femmes

Pour une première fois, les femmes ont pris leur responsabilité en main au regard de leur poids démographique et du rôle qu'elles peuvent jouer pour changer le cours de choses et contribuer à l'émergence du pays. Sous la modération de la présidente de la Lifce et présidente de la Commission socio-culturelle de l'Assemblée nationale, Eve Bazaiba Masudi, ces assises ont débouché sur onze résolutions pertinentes. Ces dernières traduisent, à en croire les participantes à ces travaux, leur ferme volonté à s'imposer comme partenaires incontournables du développement du pays. « Nous-mêmes allons agir. Nous avons pris l'engagement de nous impliquer pour l'émergence de ce pays », a expliqué le présidente de la Lifce. Pour elle, le fait que ce forum débouche sur des résolutions, au lieu des recommandations, traduit la détermination des Congolaises à jouer, elles-mêmes, leur partition, à s'investir pour l'émergence du pays par l'atteinte des ODD d'ici 2030. « Rien ne pourra se faire sans les femmes et surtout celles qui auront des idées nettes à faire valoir à tous les niveaux de vie de la société congolaise », ont indiqué les participantes.

Onze résolutions pour soutenir l'émergence de la RDC

Le communiqué final des travaux, lu par la commissaire supérieure adjointe de la Police nationale congolaise, Mimi Bikela, souligne l'engagement des femmes à s'impliquer pour l'atteinte des ODD d'ici 2030. Le premier engagement est de vulgariser ces ODD sur toute l'étendue du territoire national en vue de leur appropriation par toutes les couches de la population, principalement les femmes et ce, dans les quatre langues nationales. Elles ont également décidé d'impliquer les femmes dans la promotion de l'éducation des enfants, notamment par l'introduction des cours de civisme y compris les droits humains et la culture de la paix à tous les niveaux de l'enseignement en RDC. Les femmes ont, en effet, résolu d'apporter leur contribution à la réhabilitation et la promotion de l'enseignement technique et professionnel suivant le besoin du pays en matière de reconstruction. Elles ont, en outre, décidé de s'impliquer également dans la sensibilisation des jeunes à l'éradication de la criminalité et la délinquance juvénile.

Les Congolaises se sont, par ailleurs, engagées dans l'utilisation rationnelle et optimale de toutes les ressources naturelles de la RDC (Eau, terre, forêt, minerais, ...) en vue de l'industrialisation du pays et la création de l'emploi pour un travail décent afin de lutter contre la pauvreté. La protection de l'environnement, à travers un programme d'assainissement et l'observance de bonnes pratiques d'hygiène, fera également partie de leurs prochaines préoccupations.

Les femmes entendent aussi s'impliquer dans la réglementation et la protection de la corporation de la Sage femme afin de réduire le taux de mortalité maternelle et infantile. Elles ont résolu d'encourager les parents à faire enrôler les meilleurs de leurs enfants dans l'armée et la police nationale, pour une armée républicaine et forte ainsi qu'une police nationale au service de la population. Aussi, elles vont s'investir dans la conscientisation de la jeunesse à se sentir concernée et s'impliquer dans le processus de l'émergence de la RDC.

Les participantes au forum ont aussi convenu d'impliquer les femmes dans l'entrepreneuriat, la création des industries de production, la commercialisation et la distribution des énergies renouvelables pour pallier le déficit d'accès à l'eau et à l'électricité en vue de booster le développement à travers la diversification des sources d'énergie. Elles sont déterminées à identifier des partenaires stratégiques tant au niveau national, régional qu'international pour faciliter l'atteinte des ODD d'ici 2030 en faveur de l'émergence de la RDC.

Congo-Kinshasa

Processus électoral - Le CNSA souhaite un échange entre Kabila et Olenghankoy

À la suite d'un constat préoccupant par rapport à l'évolution du processus électoral,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.