13 Décembre 2017

Mauritanie: S.M. Mohammed VI au Sommet «One Planet Summit» de Paris - Un engagement royal toujours affirmé

Le Président français Emmanuel Macron a donc réussi son pari de tenir un sommet pour la planète («One Planet Summit») en France, ce 12 décembre 2017, afin de remobiliser les acteurs de la COP21, après la décision, en juin, des Etats-Unis de Donald Trump de se retirer de l'Accord de Paris.

«Pour la première fois, beaucoup de chefs d'Etat et de gouvernement ont accepté de ne pas parler. Or, c'est très rare, dans nos sommets, de se déplacer et de ne pas parler», dira-t-il, pour souligner la spécificité du sommet.

Il est vrai que le président français, Emmanuel Macron a réuni à cette occasion, une soixantaine de chefs d'Etat et de gouvernement. Ainsi, il s'emploiera aussi bien à entretenir la dynamique de la COP21 qu'à conforter le rôle qu'il souhaite prendre de leader sur le sujet climat. Emmanuel Macron le reconnait donc lui-même: il s'agit, pour la France, de prendre le leadership sur le terrain climatique après le retrait américain.

Voilà pourquoi, deux ans, jour pour jour, après la COP21, Emmanuel Macron a transformé à nouveau Paris en capitale de la lutte contre le changement climatique, appelant à son secours et à ses côtés, personnalités et Chefs d'Etats.

La présence à cet événement de S.M. le Roi Mohammed VI, dont le leadership dans le cadre de sa présidence de la 22ème Conférence des Parties à la Convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique (COP22), tenue l'année dernière à Marrakech et le leadership pour le développement africain sont incontestables, était on en peut plus indispensable.

Mieux, le Souverain s'est fait accompagner, à ce sommet «One Planet Summit» de Paris, par SAR le prince héritier Moulay El Hassan: tout un symbole de l'implication de la jeunesse pour défendre l'avenir de la planète!

Faut-il rappeler qu'alors qu'il n'était encore que Prince héritier, le Roi Mohammed VI avait conduit, en 1992, la délégation marocaine au Sommet de la Terre de Rio de Janeiro et que le Maroc a décliné dans charte de l'Environnement et du développement durable, les engagements pris lors des sommets de Rio et de Johannesburg !

C'est dire que cette présence du Souverain marocain confirme son fort engagement pour la préservation de l'environnement, sachant combien la question du climat est universelle.

Sa Majesté n'avait-il pas pris d'ailleurs, l'initiative, à l'occasion de la COP 22 de Marrakech, d'organiser, en parallèle, un Sommet africain de l'Action, afin d'harmoniser l'action du continent pour un développement sobre en carbone.

Faut-il aussi rappeler que plusieurs chefs d'Etat et de gouvernements, représentant l'Europe, l'Afrique et le monde arabe, ainsi que l'ONU avaient salué, à Bonn, l'action climatique du Maroc et son leadership dans le cadre de sa présidence de la COP22.

Certes, la participation de S.M. le Roi à ce sommet de Paris reflète d'abord l'importance accordée par le Souverain, sur le plan national, à la question du changement climatique, comme en témoigne le lancement d'un certain nombre de programmes et de projets: Centrales solaires d'Ouarzazate, projets grandioses de parcs éoliens dans le Sud et le Nord du Royaume, projets de R&D, Plan Maroc Vert, stratégie pour l'eau, etc.

Oui, le Maroc peut se targuer d'avoir une longueur d'avance au niveau mondial dans la prise en charge des effets du changement climatique et a, d'ailleurs été un des premiers pays au niveau mondial à avoir soumis sa contribution prévue déterminée au niveau national (Intended Nationnalley Determined Contributions: INDC), avant la COP 21 tenu l'année dernière à Paris.

Non seulement, depuis son accession au trône, le Roi Mohammed VI a toujours exprimé dans ses discours et messages des appels pour faire face au dérèglement et à l'urgence climatique, mais le Royaume chérifien, n'est-il pas sollicité par les pays africains, notamment à travers le Centre de Compétences sur le Changement climatique ?

N'est-il pas vrai, comme l'a si bien dit le Roi Mohammed VI, en parlant des effets du changement climatique que c'est «une problématique délicate qui doit être abordée avec tout le sérieux et toute la responsabilité nécessaires !».

Le Souverain marocain, accompagné du prince héritier Moulay El Hassan a pris part, mardi, au déjeuner offert par le président français, Emmanuel Macron en l'honneur des chefs d'Etat et de délégation qui participent au Sommet mondial sur le climat «One Planet Summit», qui se tient à Paris.

En arrivant au Palais de l'Elysée, accompagné du prince héritier Moulay El Hassan, il a passé en revue un détachement du premier régiment de la Garde Républicaine qui rendait les honneurs, avant d'être salué par le Président français, le secrétaire général de l'ONU, António Guterres, le président de la banque mondiale Jim Yong Kim et Mme Brigitte Macron.

Mauritanie

Le Président de la République regagne la capitale en provenance d'Abu Dhabi

Nouakchott, 16/01/2018 - Le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a regagné… Plus »

Copyright © 2017 Agence Nouakchott d'Information. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.