12 Décembre 2017

Burkina Faso: Lutte contre le cancer du col de l'utérus - Le CMU du secteur n°52 lance l'offensive

Le Centre médical urbain du secteur n°52 de Ouagadougou (ex-secteur n°15) organise une campagne de dépistage du cancer du col de l'utérus du 6 au 8 décembre 2017. La cérémonie de lancement de cette activité parrainée par le maire de l'arrondissement n°12, Rasmata Compaoré, a consacré également l'ouverture officielle de l'unité de dépistage permanent de cet hôpital.

Le 6 décembre 2017 constitue une journée importante pour la population de l'arrondissement n°12 de Ouagadougou, selon le maire Rasmata Compaoré. Ce jour a consacré effectivement l'ouverture d'une unité de dépistage du cancer du col de l'utérus au sein de la maternité entièrement rénovée du Centre médical urbain (CMU) du secteur n°52 (ex-secteur n°15) de la capitale. Et pour inciter les femmes à prendre d'assaut le service médical, le CMU du secteur n°52 a lancé une campagne de dépistage du cancer du col de l'utérus dénommé :«les 72H du 52 contre le cancer».

Toute femme en activité sexuelle est ainsi invitée à aller se faire dépister gratuitement du 6 au 8 décembre 2017.Le médecin responsable de ce centre médical, Dr Amadou Barro, a justifié le lancement de cette campagne par le soucis de rapprocher davantage les offres de soin en matière de dépistage du cancer du col de l'utérus aux populations de ce district sanitaire : «L'arrondissement n°12 compte plus de 52 000 habitants dont une majorité de femmes. Mais il n'y a pas d'unité de dépistage du cancer du col de l'utérus au profit de cette population. Pourtant, l'accessibilité géographique et la complicité avec les agents de santé auxquels ils sont habitués sont des facteurs qui peuvent jouer sur la fréquentation des centres de santé par les femmes». Selon le responsable du centre médical, cette activité sera aussi l'occasion de former les sages-femmes du CMU aux techniques de dépistage. Il s'est par ailleurs réjoui de pouvoir disposer d'une maternité entièrement rénovée et disposant désormais d'une unité permanente de dépistage du cancer du col de l'utérus, «grâce aux bons offices de l'association ‘'La main sur le cœur"».

La cérémonie de lancement de la campagne était placée sous le parrainage du maire de l'arrondissement n°12 de la capitale, Rasmata Compaoré. Elle a salué l'engagement du CMU à promouvoir le diagnostic du cancer du col de l'utérus et la prise en charge des soins palliatifs : « Le cancer du col de l'utérus est de plus en plus cité parmi les principales causes de mortalité des femmes. Je félicite donc cette activité noble soutenue par la conjonction des actions de l'association «La main sur le cœur», «l'Union panafricaine pour le développement» et le personnel médical du CMU du secteur n°52».

C'est d'ailleurs pour marquer son engagement aux côtés des femmes de l'arrondissement et surtout pour les interpeller à s'intéresser davantage à la problématique du cancer du col de l'utérus que Mme la maire a dit avoir accepté d'être la marraine de l'activité. Rasmata Compaoré a insisté également sur la nécessité que les hommes s'investissent dans ce combat en encourageant leurs femmes à aller se faire dépister.

Burkina Faso

Groupe parlementaire CDP - «En 2020, nous serons au pouvoir... »

Au cours de cette session dite budgétaire, les 127 députés ont eu à examiner et adopter 14… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.