14 Décembre 2017

Burkina Faso: Assassinat de Norbert Zongo - Dori a marché pour la vérité et la justice

La ville de Dori était particulièrement animée le mercredi 13 décembre 2017. Et pour cause, des membres d'OSC, des élèves et des populations lambda ont battu le pavé pour réclamer «vérité et justice pour Norbert Zongo et ses trois compagnons d'infortune» et ce, 19 ans après le crime crapuleux et odieux commis à Sapouy, le 13 décembre 1998.

«Justice pour Norbert Zongo et ses trois compagnons d'infortune !» ; «A bas une Justice incompétente et absente» ; «A bas les juges acquis et ventripotents !» ; «Non aux désengagements de l'Etat vis-à-vis de l'éducation et de la santé» ; «19 ans d'impunité, ça suffit !» Tels étaient, entre autres, les slogans entendus tout au long du parcours des marcheurs de Dori. Partis du rond-point Hama Arba Diallo, les manifestants ont bouclé un parcours d'environ 4km. Sous la houlette des leaders comme Seydou Zon de l'AJB, Hamidou Ima du SYNATEB, Abdoulaye Hoéffi Dicko du MBDHP/Séno ou Alexis Mano de la CGT-B/Sahel, les marcheurs ont marqué plusieurs escales pour reprendre en chœur des griefs contre l'injustice, l'impunité, l'atonie, l'aphonie et autres indolences de la Justice burkinabè et des responsables politiques du pays. Première escale, le haut-commissariat du Séno. Deuxième escale le Tribunal de grande instance (TGI) de Dori. Troisième escale, la grande mosquée de Dori. A cet endroit, les marcheurs ont précisé que «tout le monde est bon croyant. Personne n'est donc visé dans sa croyance religieuse. Toutes les religions condamnent d'ôter une vie, encore moins une vie humaine».

Partis du rond-point Hama Arba Diallo à 8h 30mn, les marcheurs ont bouclé, en une heure dix minutes, les 4 km de leur parcours. Le retour au lieu du départ à 9h 40mn, a été mis à profit par Alexis Mano pour livrer le message du Collectif des organisations démocratiques de masse et de partis politiques (CODMPP) et de la Coalition nationale de lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l'impunité et pour les libertés (CCVC). Et de son mot, on retiendra qu'«en ce 19e anniversaire de l'assassinat crapuleux de Norbert Zongo et de ses compagnons d'infortune, nous avons une pensée particulière et hautement respectueuse pour la maman de Norbert Zongo, qui nous a quitté le 1er décembre dernier». Poursuivant son propos, Alexis Mano révèlera que, «refusant toute compromission et résistant à des pressions multiples et multiformes exercées sur elle, la maman Zongo s'en est allée, fière et digne, la tête haute, à l'image de celle de nos amazones, vaillantes guerrières du Burkina et d'Afrique. Triste constat hélas, la maman Zongo s'en est allée sans que notre Justice n'ait pu lui dire qui a commandité l'assassinat de son fils et qui a pu le tuer». Et Alexis Mano d'exclamer : «Quelle honte ! Quelle horreur ! Quelle abomination !». En tout cas, Dori est déterminée à rendre un vibrant hommage à Norbert Zongo et à renouveler son ferme engagement à poursuivre la lutte, sans relâche, pour la vérité et la justice, pour Norbert Zongo et ses trois compagnons d'infortune, ainsi que pour toutes les victimes de crimes restés jusqu'ici impunis. Alexis Mano a traduit devant les marcheurs de Dori, la conviction quant à l'aboutissement de cette lutte entreprise par le peuple burkinabè «avec méthode et persévérance», car, a-t-il précisé, «sans justice, il n'est point d'égalité devant la loi. Sans vérité et justice, il n'est point de réconciliation nationale véritable qui tienne».

Et c'est avec espoir mêlé de conviction que les choses bougeront dans le dossier Norbert Zongo et de ses trois compagnons d'infortune, que les marcheurs de Dori se sont quittés.

En rappel, c'est par une minute de silence en la mémoire de Norbert Zongo et de ses trois compagnons d'infortune que cette marche a débuté. Et dans la soirée, au Lycée provincial de Dori, à partir de 19h 00mn, a été projeté le film intitulé «Bory Bana».

Burkina Faso

Fermeture des écoles au Sahel et au nord - La réouverture annoncée pour bientôt

La situation sécuritaire dans le Sahel et le Nord ayant occasionné la fermeture des écoles,… Plus »

Copyright © 2017 Le Pays. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.