14 Décembre 2017

Sénégal: Vers la modernisation de l'exploitation du sel dans le Sine-Saloum

Kaffrine — Le directeur général de l'Agence nationale de l'aménagement du territoire (ANAT), Mamadou Djigo, a annoncé, mercredi, à Kaffrine, un programme de modernisation de l'exploitation du sel dans le Sine-Saloum.

"Dans l'élaboration du Plan national d'aménagement et de développement territorial, il est prévu de moderniser l'exploitation du sel dans le territoire Sine-Saloum (Fatick, Kaolack et Kaffrine)", a dit le directeur général de l'ANAT.

Il s'exprimait ainsi, en marge d'un atelier de partage du "plan-diagnostic" du Plan national d'aménagement et de développement territorial, à Kaffrine.

Cette rencontre présidée par le gouverneur de Kaffrine, Jean Baptiste Coly, a enregistré la présence des acteurs territoriaux de Kaffrine et des autorités administratives.

"Dans le territoire Sine-Saloum, nous avons constaté une salinisation accrue de nos terres. Le sous-terrain, l'air et la terre de ce territoire sont salins. Du coup, si on n'organise pas l'exploitation du sel, ça risque de tuer le territoire de Sine-Saloum", a averti Mamadou Djigo.

Selon lui, il y a des technologies qu'on peut utiliser pour une exploitation intelligente du sel afin de continuer à le vendre au niveau national et au niveau de la sous-région.

"Nous allons faire de telle sorte que ce sel n'ait pas de contact avec nos eaux souterraines, nos terres et l'air", a rassuré le directeur général de l'ANAT, ingénieur en aménagement du territoire et en développement du territoire.

M. Djigo a expliqué que cet atelier a permis de partager les résultats du plan -diagnostic avec l'ensemble des acteurs territoriaux de la région de Kaffrine après trois années de travail.

"Nous sommes dans une région qui restait rurale et dont l'économie a un niveau primaire. Mais, Kaffrine est une région qui a des ressources malgré les contraintes énormes. Elle peut aller à l'industrialisation de la filière arachide, de la filière sel, des feuilles, entre autres", a-t-il fait observer.

Il a assuré que l'Etat du Sénégal mettra tout pour désenclaver les zones économiques, les installations humaines afin que les populations valorisent les ressources.

"Nous sommes en train de nous battre pour mieux organiser les outils d'appui à la production qui vont guider de façon intelligente la valorisation des ressources naturelles à Kaffrine", a dit M. Djigo.

Il a en outre ajouté que sa structure compte travailler avec l'ensemble des acteurs territoriaux de la région de Kaffrine pour une structuration de l'espace.

"Nous allons asseoir une armature urbaine en mettant en place des plans d'occupation et d'affectation afin de valoriser les surfaces agricoles et les surfaces dédiées à autre", a conclu le directeur général de l'ANAT.

Sénégal

Démarrage de la plénière sur le parrainage électoral

La séance plénière consacrée à l'examen de deux projets de loi, dont celui portant… Plus »

Copyright © 2017 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.