13 Décembre 2017

Congo-Kinshasa: Le chef des opérations de paix de l'ONU rend visite aux Casques bleus tanzaniens blessés dans une attaque au pays

Le chef des opérations de maintien de la paix des Nations Unies a remercié mercredi les Casques bleus qui se sont battus alors qu'ils étaient attaqués le 7 décembre dans la province du Nord-Kivu, en République démocratique du Congo (RDC).

« Merci beaucoup pour votre service. Je vous souhaite bonne chance », a déclaré Jean-Pierre Lacroix, le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, à chaque soldat de la paix auprès de qui il s'est rendu à l'hôpital Nakasero de Kampala, en Ouganda.

Au moins 14 Casques bleus de la Mission des Nations Unies en RDC (MONUSCO) ont été tués dans cette attaque, l'un des bilans les plus meurtriers dans l'histoire des Casques bleus de l'ONU.

M. Lacroix doit rencontrer les familles des Casques bleus tués lors d'une visite en Tanzanie plus tard cette semaine.

La MONUSCO a rendu un hommage aux Casques bleus lundi à Beni, dans la province du Nord-Kivu, où a eu lieu l'attaque.

Les rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF) sont soupçonnées d'avoir perpétré cette attaque, qui a été qualifiée de crime de guerre par le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres.

L'attaque a également causé la mort de membres des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC). Au moins 44 soldats de la paix ont aussi été blessés.

Congo-Kinshasa

Processus électoral - Le CNSA souhaite un échange entre Kabila et Olenghankoy

À la suite d'un constat préoccupant par rapport à l'évolution du processus électoral,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.