14 Décembre 2017

Sénégal: Financement de projets structurants - La BOAD approuve de nouveaux engagements de 58,1 milliards

Le Conseil d'administration (Ca) de la Banque ouest africaine de développement (Boad) en session ordinaire, hier mercredi, au siège de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Bceao), a approuvé de nouveaux engagements pour un montant de 58,1 milliards de francs CFA pour des projets structurants.

Cette 107e et dernière session au compte de l'année en cours sous la houlette de son président, Christian Adovelande, a validé le procès-verbal de sa 106e réunion qui s'est tenue, le 27 septembre 2017, à Abidjan (Côte d'Ivoire). Elle a passé en revue les perspectives financières actualisées 2017-2021, le budget programme 2018-2020 et la proposition de renouvellement des membres du Comité d'Audit.

Ces nouvelles opérations approuvées portent sur le financement partiel de projets relatifs à l'alimentation en eau potable de la ville de Bamako à partir de la localité de Kabala (Mali) pour 5 milliards; la réhabilitation des infrastructures et modernisation des équipements du Port de Bissau, en Guinée-Bissau, pour 15 milliards; la réhabilitation et le renforcement des aires de mouvements de l'aéroport de San Pedro, en République de Côte d'Ivoire, pour 14,578 milliards et la ligne de refinancement en faveur de la Banque commerciale du Sahel (Bcs Sa, Mali).

Il y a également la ligne destinée au refinancement d'investissements productifs dans les secteurs éligibles au financement de la Banque, pour 6 milliards; la ligne à court terme en faveur de Coris Bank International (Cbi) pour le refinancement partiel de concours octroyés au titre de la campagne cotonnière 2017-2018 au Burkina Faso, pour 10 milliards, et la garantie partielle de l'emprunt obligataire par appel public à l'épargne pour un montant de 30.000 M FCFA «Senelec 6,5% 2017-2024» pour 7,5 milliards.

Dans la note transmise à la presse, «le Conseil d'administration a approuvé la proposition de réaménagement des conditions du prêt de la Banque pour le financement partiel du projet de création d'un réseau de télécommunications par la société Alpha Télécommunication Mali Sa (Atel Mali). Le projet a pour objet, l'implantation et l'exploitation d'un réseau de services de télécommunications (téléphonie et Internet) au Mali. Il vise à détenir 3% de part de marché en année 1 (soit 937.000 abonnés) et 10% de part de marché, en année 4 (soit 3.992.000 abonnés). Montant de l'opération: 11 milliards FCFA», mentionne la source.

Au paravent, le président Adovelande, dans son discours d'ouverture, a magnifié le travail effectué par la banque dans la mobilisation des ressources. «Sur le terrain de la mobilisation des ressources, la Boad a également été active. Les ressources d'emprunt à moyen ou long terme mobilisées sur la période 2015-2017 s'établissent à 1190,3 milliards de FCFA. Ces ressources ont pu être levées, principalement sur le marché financier international par l'émission de deux eurobonds, grâce notamment au rating Investment grade obtenu en 2015 et confirmé en 2016 et 2017», a-t-il souligné.

Sénégal

Un Contrôle des frontières aériennes préconisé pour lutter contre les trafics illicites

Le représentant régional de l'ONUDC en Afrique de l'Ouest et du Centre, Pierre Lapaque a souligné,… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.