14 Décembre 2017

Ouganda: Financement de la LRA - Les Etats-Unis sanctionnent deux hommes liés aux rebelles ougandais

Le gouvernement américain a annoncé, le 13 décembre, de nouvelles sanctions financières ciblées visant Okot Lukwang et Musa Hatari, deux rebelles de l'Armée de résistance du Seigneur, accusés d'attiser le conflit en Centrafrique, a-t-on appris d'un communiqué.

Les rebelles sanctionnés sont notamment accusés d'avoir « facilité le transfert d'ivoire, d'armes et d'argent en soutien à la LRA », précise le Trésor américain dans son communiqué. John Smith, un haut responsable américain, affirme dans la même source : « Le Trésor continuera à cibler les groupes armés comme la LRA et les réseaux qui les soutiennent, qui s'appuient sur le braconnage et le trafic mondial de l'ivoire pour financer leurs campagnes violentes. Le gouvernement américain ne tolèrera pas les actions de ceux qui financent des activités déstabilisatrices en Afrique centrale ».

Ce n'est pas pour la première fois que le Trésor américain annonce des sanctions financières contre la LRA. Elle l'avait déjà fait en 2016 lorsqu'elle visait exclusivement Joseph Kony et deux de ses fils pour leurs exactions en Centrafrique.

Okot Lukwang et Musa Hatari sont bien connus par les autorités américaines, selon le Trésor. Le premier est un responsable du renseignement et de la logistique au sein de la rébellion de Joseph Kony, une des plus cruelles au monde. Outre le renseignement, il a aussi joué le trafiquant d'ivoire pour fournir le groupe en devises, armes et munitions. Le second est un commerçant de la région de Kafia Kingi, dans le sud du Darfour soudanais, où Joseph Kony pourrait se cacher. Accusé d'avoir également de trafic d'ivoire au profit de la rébellion, il est décrit comme un important fournisseur de munitions, mines, armes et nourriture de la LRA. Avec ces mesures annoncées à leur encontre, ces deux hommes ne pourront plus faire d'échanges avec des Américains et leurs éventuels avoirs aux Etats-Unis sont dorénavant gelés.

Traqué sans succès depuis des années par des forces étrangères en Afrique centrale, dont les forces spéciales américaines, Joseph Kony sème depuis vingt-cinq ans la mort dans la région. Quant à la LRA, elle avait été créée vers 1988 avec l'objectif de renverser le président ougandais, Yoweri Museveni, pour le remplacer par un régime fondé sur les Dix Commandements. Et pour n'avoir pas réussi à atteindre ce but, la LRA s'est forgée une effroyable réputation à force d'enlèvements d'enfants et de mutilations de civils à grande échelle. Et depuis que son prophète autoproclamé a été chassé du nord de l'Ouganda, en 2006, la LRA a poursuivi ses exactions en République démocratique du Congo, en Centrafrique, au Soudan et au Soudan du Sud.

Ouganda

CHAN 2018 - La Zambie prête pour affronter l'Ouganda

La Zambie se mesure à l'Ouganda ce dimanche soir dans le groupe B du CHAN 2018. Eliminée en quart de… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.