14 Décembre 2017

Afrique: Recherche agricole - La Fondation Bill & Melinda Gates consacrera 315 millions de dollars d'ici 2020

L'organisation américaine allouera une enveloppe de trois cent quinze millions de dollars au profit de la recherche agricole dans les pays d'Afrique et d'Asie de l'est, fragilisés par les effets du changement climatique.

Les fonds seront investis entre 2018 et 2020 pour aider à rechercher et sélectionner des semences de riz, de maïs ou de haricots résistantes aux sécheresses, à la chaleur ou aux ravageurs, indique un communiqué de la Fondation publié à Paris, à l'occasion du One Planet Summit. Cette aide sera consacrée au développement d'actions allant dans le sens de l'amélioration, de la protection et de la gestion des cultures. Concrètement, il s'agira de soutenir l'adoption d'outils et de technologies permettant aux agriculteurs les plus pauvres d'adapter leurs activités à la hausse des températures, aux phénomènes climatiques extrêmes (sécheresse et inondation) et à la baisse de la fertilité des sols.

« Ce sont les pays riches qui ont émis ces gaz à effet de serre au cours du dernier siècle. Les agriculteurs défavorisés n'y sont pour rien et en subissent les conséquences. Il faut leur donner de meilleures graines, des graines plus productives qui peuvent résister à la chaleur et à la sécheresse », a confié Bill Gates, le 13 décembre, en marge du sommet sur le climat à Paris, à la station de radio française RTL.

Parallèlement à cet appui financier, la Fondation Bill & Melinda Gates a également annoncé le lancement de la « One Planet Fellowship », en partenariat avec l'Agropolis Fondation et la Fondation BNP Paribas. Ce programme, d'une durée de cinq ans, doté d'un budget de quinze millions d'euros, permettra de soutenir six cents jeunes chercheurs africains et européens actifs dans la recherche de solutions d'adaptation des agriculteurs africains au changement climatique.

D'après les estimations de la Banque africaine de développement, les principaux produits africains, notamment le café, le cacao pourraient connaître, d'ici à 2050, une baisse de l'ordre de 8 à 22% de leurs rendements du fait des conséquences du changement climatique. L'agriculture contribue globalement pour environ 25% des émissions de gaz à effet de serre.

Afrique

Sept priorités pour l'Union africaine en 2018

L’année 2018 pourrait apporter des changements majeurs pour l’Union africaine (UA) qui se propose de… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.