15 Décembre 2017

Angola: Le bureau du PGR instaure une enquête sur le transfert illégal de devises

Luanda — Le bureau du procureur général de la République (PGR) a instauré une enquête sur la véracité des dénonciations faites sur les réseaux sociaux concernant la collecte illégale de titres pour le chargement des cartes visa et le transfert de devises à l'étranger.

Dans un communiqué de presse parvenu jeudi à l'Angop, le Bureau du procureur général de la République informe qu'il a appris, à travers les réseaux sociaux, l'existence d'un programme de corruption qui cible certains employés de la Direction des Petites Entreprises (DPN) de la Banque d'Épargne et Crédit (BPC).

À la suite des dénonciations, indique le Ministère Public, il a été instauré par la Direction nationale de prévention et lutte contre la corruption, une enquête pour vérifier la véracité des faits afin de responsabiliser criminellement les auteurs de ces pratiques.

Le Bureau du procureur général de la République appelle les lésés ou ceux qui ont des informations sur ce programme de corruption, à dénoncer auprès de cette direction nationale.

Angola

La justice accorde la priorité à la gestion de l'identification civile et criminelle

Le ministre angolais de la Justice et des Droits de l'Homme, Francisco Queiroz, a déclaré à… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.