15 Décembre 2017

Sénégal: Difficile accès des femmes et des jeunes à la terre à Keur Socé

Les représentants du Conseil national de concertation des ruraux (Cncr), en rapport avec les élus et Enda-Pronat, ont terminé avant-hier, mercredi 14 décembre, un séminaire de formation des élus sur la gouvernance locale des ressources naturelles.

Il s'agit particulièrement de la gestion du foncier afin de les doter d'un savoir qui leur permettra, plus tard, d'être en phase avec la nouvelle politique de l'Acte III de la décentralisation. Aussi pour leur offrir les nouvelles aptitudes à mieux prendre en compte les droits des femmes et des jeunes en termes des méthodes d'appropriation ou d'affectation des terres dans la commune de Keur Socé et ses alentours.

Cette rencontre qui mobilisait près d'une cinquantaine de participants s'assimile à une volonté commune de Enda-Pronat et ses partenaires locaux de faire corriger le déséquilibre qui existait dans ces opérations d'affectation de terre et le phénomène d'accaparement du foncier par des étrangers ou des promoteurs privés plus nantis, au détriment des populations locales. Un phénomène qui, dans un passé récent, a soulevé une vague de violences dans certaines collectivités du pays, à l'image de Fanaye où l'on a même enregistré des cas de mort d'homme lors des affrontements entre populations de camps différents. Ainsi, après le dispositif des animateurs et superviseurs qui ont été formés sur ces mêmes questions foncières pour assister les populations sur leurs procédures, la capacitation des élus locaux constitue un programme stratégique pour accueillir le budget 2017 dédié à l'entreprenariat rapide des femmes et des jeunes et qui se chiffre aujourd'hui à 30 milliards de F CFA.

Toutefois, dans les communes de Keur Socé, Koussanar, Ndoga Babacar, Sinthiou Malèm, Diouroup, Tattaguine, Fandène, Keur Moussa et Darou Khoudoss, le programme déroulé dans le cadre de ce partenariat multipartite est aussi orienté vers la sécurisation du foncier. Ceci pour apporter une réponse plausible à l'appui de coopération néerlandaise à travers l'université d'Utrecht d'Amsterdam. Un programme né en 2017 et qui a vite évolué dans le cadre d'un projet de «Sécurisation des droits fonciers des femmes en Afrique», notamment au Kenya, Malawi et Mozambique et tout dernièrement à Keur Socé, afin de mieux accompagner les femmes dans l'accès à leurs droits au foncier.

Il faut, cependant, souligner que quatre (4) thématiques ont été abordées lors de ces deux journées de capacitation: les Directives volontaires pour une gouvernance responsable, l'Acte III de la Décentralisation, la gouvernance des ressources foncières et la gouvernance des ressources forestières.

Sénégal

Drame du 15 juillet 2017 - Ouakam réintègre le foot sénégalais

Le Tribunal arbitral du Sport (TAS) a en partie réhabilité le club de football sénégalais… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.