15 Décembre 2017

Sénégal: Ouverture du festival Kom-Kom, aujourd'hui à Ziguinchor

Le festival « Kom-Kom » initié par le Gie « Goorgoorlou » s'ouvre aujourd'hui, à Ziguinchor. La cérémonie officielle sera précédée par le forum sur le cousinage à plaisanterie et un atelier sur la grappe tourisme, industries culturelles, artisanat et environnement (Ticae).

Toutes les délégations sont déjà sur place dans la capitale du Sud. Elles sont venues des terroirs de la Casamance comme Mlomp, Oussouye, Niassya, Djimand, Diembering, Oulampane, Hathioune, entre autres. Mais également d'autres localités comme Toubacouta et Sokone (Fatick), Ngoundiane (Thiès) et Dakar avec quelques groupes d'artistes modernes à l'image des comédiens de « Rirou Tribunal » qui sont de la partie.

Une illustration parfaite de l'apogée du festival « Kom-Kom », comme nous l'a indiqué M. Mactar Ndiaye, président de l'Alliance culturelle africaine présent à Ziguinchor pour la circonstance. Selon lui, les organisateurs ont réussi l'appropriation de l'événement par les populations de ces terroirs représentés au festival. Ce, à travers une motivation par l'approche de développement à la base proposée par le Gie « Goorgoorlou » et qui s'appuie sur la grappe tourisme, industries culturelles, artisanat et environnement qui a permis de créer des micros-pôles de développement touristique dans ces diverses localités. Pour dire, conclut M. Ndiaye, « le Gie Goorgoorlou place les populations au centre de l'action du développement local en faisant d'elles les premières bénéficiaires.

Par ailleurs, au plan de l'animation culturelle, les initiateurs ont opté pour la valorisation du patrimoine artistique local (chants, danses, les masques de Kankourang, Samaï, Sass, etc.), ainsi que des groupes modernes pour la promotion des jeunes talents des régions du Sénégal comme Sokone, Toubacouta, Dakar et Ngoundiane.

L'autre particularité est que le Gie « Goorgoorlou » met un accent particulier, à travers le vernissage de l'exposition de cet après-midi, sur la promotion de la calebasse avec ses vertus insoupçonnées au milieu des sociétés africaines mais également le cousinage à plaisanterie qui ne sera non plus en reste, car il est prévu un forum sur le sujet en plus du carnaval des cultures des terroirs. L'événement culturel, touristique et de dimension internationale bénéficie d'un appui financier de l'organisation internationale de la Francophonie dont la représentante est à Ziguinchor aux côtés des organisateurs depuis avant-hier.

Sénégal

Regain de tension en Casamance - La socièté civile locale calme le jeu

Les responsables de l'Église catholique ne sont pas les seuls à s'inquiéter de la situation qui… Plus »

Copyright © 2017 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.