15 Décembre 2017

Afrique: « La retraite et la couverture maladie doivent être des priorités en Afrique »

Le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, a présidé, hier, la cérémonie d'ouverture de la 25ème session ordinaire de la conférence des ministres de tutelle de la prévoyance sociale. Le chef du gouvernement a réitéré, à cette occasion, l'engagement de l'Etat du Sénégal à accompagner la Conférence interafricaine de la prévoyance sociale (Cipres) dans la mise en œuvre de ses missions essentielles.

Après les experts de la Cipres qui ont tenu leur réunion le 12 décembre, les ministres de tutelle de la prévoyance sociale ont pris le relai, avec l'organisation, hier, de la 25ème session ordinaire de leur conférence. La cérémonie d'ouverture de cette rencontre a été présidée par le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, qui a réitéré l'engagement de l'Etat du Sénégal à « accompagner la Cipres dans la mise en œuvre de ses missions essentielles qui sont la prévention de la prévoyance sociale et l'amélioration de la gouvernance de nos institutions de prévoyance sociale ».

Selon le Premier ministre, « la protection sociale est un droit humain fondamental ». C'est pourquoi, a-t-il dit, le Sénégal l'a « élevé au rang de principe et de droit constitutionnel avant de l'inscrire parmi les grands axes du Pse ». En effet, face aux nombreux défis socio-économiques, Mahammed Boun Abdallah Dionne a indiqué que « les questions de retraite et de couverture maladie doivent constituer des priorités pour tous les Etats africains ». Pour rappel, le dernier rapport sur la protection sociale dans le monde, publié mercredi dernier par l'Organisation internationale du travail (Oit), révèle qu'en Afrique, 82 % de la population sont sans protection sociale, c'est-à-dire, à peine 18 % des Africains ont une couverture sociale. Cette absence de protection sociale affecte plus les enfants et les personnes âgées. Pour cette dernière catégorie, seuls 20 % bénéficient d'une protection sociale avec une pension à la retraite.

Pour régler la question de la retraite et de la couverture maladie au Sénégal, a rappelé le Premier ministre, le président de la République, Macky Sall, a instruit le gouvernement et les partenaires sociaux à « réfléchir sur une réforme en profondeur de notre système national de retraite afin d'aller vers des régimes viables et inclusifs ». En outre, Mahammed Boun Abdallah Dionne se réjouit du travail effectué par la Cipres qui, a-t-il souligné, accompagne les organismes de prévoyance sociale à travers des missions d'inspection et des réflexions sur les grandes problématiques de l'heure, notamment la retraite et l'assurance maladie. « Il nous faut davantage orienter la réflexion vers le renforcement et l'extension de la prévoyance sociale », a préconisé le chef du gouvernement.

Par ailleurs, la 25ème session ordinaire du Conseil des ministres de tutelle de la prévoyance sociale va aborder plusieurs points liés à l'organisation du premier forum sur la couverture maladie, à l'élaboration d'un socle juridique de sécurité sociale, à la mise en place de la comptabilité analytique dans les institutions de prévoyance sociale, à la mutualisation des systèmes d'informations et à la ratification du traité révisé de la Cipres. La question que les ministres et représentants des 17 pays membres de la Cipres vont élucider porte sur les modalités de mise en œuvre du Fonds d'investissement africain. Selon le Premier ministre, ce fonds est « instrument essentiel (... ) et utile en matière de promotion et de réalisation des infrastructures, notamment celles qui sont nécessaires pour le développement de l'intégration en Afrique ».

Sénégal

Drame du 15 juillet 2017 - Ouakam réintègre le foot sénégalais

Le Tribunal arbitral du Sport (TAS) a en partie réhabilité le club de football sénégalais… Plus »

Copyright © 2017 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.